Marre de surfer au ralenti ?
 
 


Untitled Document
Tous les dossiers
Toute l'actualité

Les chaînes de L'Internaute
Internet pratique
Acheter
Voyager
Sortir
Ma high-tech
Logithèque

Meilleur du web
Argent
Chat
   

 
Vous êtes ici : L'Internaute > Interview

Jean-Pierre Pernaut :
"Le 13h00, le Net et moi"
Il aime Amiens sa ville, le Palm Pilot, la tête de veau, Google, les régions de France, Boursorama... Et vient de lancer le site Internet de son journal de 13h00. Cyber-entretien avec Pernaut.fr.

Vous venez de lancer le site de votre journal de 13h00 sur le Net. Qu'est ce que ça apporte de plus par rapport à la télé ?
En fait , ça permet de redonner une seconde vie à des reportages diffusés au journal en leur offrant un deuxième public qui est essentiellement un public étranger. Les
e-mails que l'on reçoit viennent souvent des Etats-Unis, du Canada ou d'expatriés français. Les Japonais aussi sont particulièrement demandeurs d'infos sur les régions et la culture françaises. Au Japon par exemple, la chaîne NHK diffuse régulièrement ce type de reportage. Mais sur le Net, il n'existait rien. C'est fait.

Vous allez mettre beaucoup de reportages en ligne ?
Nous allons constituer la plus grande vidéothèque du Net sur le patrimoine des régions françaises.
Bon, techniquement, je n'y comprends rien. J'ai simplement demandé pourquoi ils n'étaient pas encore tous accessibles. On m'a juste expliqué que ça prenait un peu de temps... Mais quand on aura numérisé et mis en ligne nos 10 000 reportages, n'importe qui dans le monde pourra voir, par exemple, à quoi ressemble la cathédrale d'Amiens: il viendra sur le site et pourra grâce à un moteur de recherche, visionner le reportage que nous avons diffusé au journal il y a trois ans.

Côté interactivité, vous comptez sur les contributions de vos internautes pour vous faire remonter l'info, vous proposer des sujets de reportages ?
Bien avant la création du site, nous recevions beaucoup d'e-mails nous signalant de gens ou des lieux extraordinaires. Le net nous a vraiment aidé à créer un lien avec les téléspectateurs. La rédaction peut même formuler des demandes particulières : récemment, nous recherchions des collectionneurs - il y a des gens insensés qui collectionnent des choses invraisemblables dans ce pays ! - Donc nous demandons aux internautes de nous signaler des gens qu'ils connaissent.
Il y a une chose très importante aussi : Internet
permet aux téléspectateurs et aux internautes de savoir qui fait quoi. Sur le site, tout le monde pourra découvrir la tête de notre rédactrice en chef. Et ce sera pareil pour toute l'équipe. Si quelqu'un veut alerter notre correspondant à Brest, il pourra le faire en un clic. Ça n'a l'air de rien, mais c'est très important de dire aux gens qui fait quoi.

Vous, à titre personnel, vous surfez un peu?
On va dire que je m'y mets. Mais je ne suis pas un vrai surfeur. Je ne vais pas sur Internet à l'aventure, je ne me balade pas au gré des vents. Au départ, ce n'était que professionnel mais c'est vite rentré dans ma vie privée. Pour réserver un billet d'avion, suivre les résultats de Formule 1 quand j'ai raté un grand prix ou voir les photos de l'hôtel où je veux aller en vacances.

Et les e-mails ?
Oui, beaucoup, 30 à 40 par jours. A TF1, nous sommes entièrement en réseau et on ne travaille pratiquement qu'avec les mails. Je vous avouerais que, techniquement, j'ai eu un peu de mal à m'y habituer. Et de temps en temps je me plante encore...

Vous avez des sites favoris ?

Pour l'info je ne vous surprendrais pas en vous disant que c'est Tf1.fr même quand je suis à la maison. Pour les voyages, Air France , vraiment très pratique. Pour les finances, c'est Boursorama où je regarde régulièrement le cours de l'action TF1 et ce qu'on en dit. Côté recherche j'aime bien Google : pour moi c'est simple, je cherche un truc et je le trouve. Je n'en demande pas plus.

Vous avez un connexion à la maison ?
Mieux que ça ! J'ai un PC au bureau,
j'ai un PC dans ma voiture, j'ai un PC à la maison ! Et depuis peu, j'ai découvert le Palm sur lequel je regarde aussi le site de TF1. Je fais ma petite actualisation tous les matins. Ça prends 10 secondes, c'est super pratique. Et j'ai 120 pages à lire.

Justement, vous n'avez pas le sentiment d'être submergé par l'info ?
Si, il y a trop d'infos. Entre ce que je reçois sur mon téléphone, dans ma boîte mail, au bureau, chez moi, parfois je me noie. Ceci dit, quand on est journaliste, on est quand même un peu habitué à faire tri. C'est vraiment pour cela que quand je surfe, je vais sur des sites précis. Je ne vais pas me balader pendant deux heures pour savoir le temps qu'il fera à Amiens ce week-end...

Propos recueillis par Eric Villemin

Mauresmo, Beineix, Santini...
Toutes les interviews de L'Internaute

Retour

 

 
 
Les services
Copains d'avant
Galerie-photos
Fonds d'écran
Guide d'achat
Cartes de vœux
 Les Familles
 Webcams
 Comparer les prix
Tous nos services...