L'Internaute > Conso
> Carte fidélité
 VIE PRATIQUE 
(Avril 2005)

Cartes de paiement : Crédits délimités

Cofinoga, Fidem, Cetelem, Sofinco... Ce sont les noms d'organismes financiers qui se trouve derrière les cartes de paiement proposées par les grandes enseignes. Que savoir et comment choisir ?
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
DOSSIER
  Sommaire
  Comparatif
  Interview
  Choisir une carte de paiement

Environ la moitié des cartes de fidélité offertes par les grandes enseignes proposent un service de paiement en plus des avantages liés à la fidélité.

En général, il s'agit d'enseignes où les produits peuvent atteindre plusieurs centaines d'euros, à l'instar des vendeurs de meubles et d'électroménager (But, Fly, Habitat, Darty...) ou des grandes surfaces spécialisées (Fnac, Printemps, Galeries Lafayette...)

Le principe est simple : il s'agit d'offrir des facilités de paiement aux clients qui souhaitent s'équiper et qui n'ont pas nécessairement les moyens de faire un achat important au comptant. Derrière ce principe assez simple, vous trouverez une diversité de formules et d'avantages avec parfois quelques engagements à bien comprendre avant de signer.

Une étude de dossier systématique
La formule "sous réserve d'acceptation de votre dossier par tel ou tel, organisme financier", correspond à une enquête indispensable sur l'état des revenus et des dépenses de votre foyer. En témoigne par exemple le formulaire en ligne de Fidem, l'organisme de crédit qui gère la carte But : on commence par vous demander le montant de la réserve que vous souhaitez obtenir (entre 450 et 4 000 euros) et le remboursement mensuel prévu. Il faut ensuite décliner identité, coordonnées, situation professionnelle, revenus, charges diverses, loyer et compte bancaire. Ces démarches, aux allures un peu intrusives, visent simplement à éviter le surendettement et permettent de s'adapter à vos capacités de remboursement.

Evoquées en magasin ou sur les sites des enseignes, les conditions de fonctionnement de la carte sont différentes d'une enseigne à l'autre. Une étude des Conditions Générales de Vente permet de se faire une idée précise. Si vous avez des doutes, prenez le temps de les lire et demandez les éclaircissements nécessaires à l'enseigne concernée.

Trois formules de paiement
La plupart du temps, vous avez le choix entre trois formules de paiement :
- le paiement comptant à débit différé permet généralement de ne payer qu'au 15 du mois suivant (c'est le cas de la carte Printemps par exemple), sans frais supplémentaire.
- le paiement en plusieurs fois établit une découpe de la facture en 3, 5 ou 10 fois avec ou sans frais. La plupart des enseignes proposent un paiement en plusieurs fois gratuit à partir d'un certain seuil d'achat.
- le prêt, lui, est soumis à un taux de remboursement et à des conditions qui dépendent du montant de votre achat (les montants s'inscrivent dans des tranches correspondant chacune un taux).

Qu'est-ce que le TEG ?
Si les facilités de paiement sont plutôt intéressantes car sans frais, le crédit proposé par ces cartes fonctionne de façon différente. Le principe du crédit permanent est un crédit d'un an renouvelable dans lequel le client peut piocher pour faire ses achats et qui est remboursé par prélèvement mensuel, assorti bien entendu d'intérêts.

DOSSIER
  Sommaire
  Comparatif
  Interview
  Choisir une carte de paiement

Il est donc important de consulter, avant de s'engager pour un crédit, le TEG (Taux Effectif Global) qui déterminera le coût de votre emprunt. Il dépend là aussi du montant du prêt. Il est, la plupart du temps, dégressif. Un prêt avec la carte Aurore, par exemple, coûte 16,18 % par an pour un emprunt de moins de 1 500 € et 15,07 % au dessus. Des taux à comparer à ceux proposés par les banques avec souvent des surprises en faveur de ces cartes.

 

 
 [Rédaction, L'Internaute]
 
Magazine Conso
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 

Newsletters Gratuites

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters

Sondage

Comptez-vous acheter l'iPhone 7 ?

Tous les sondages