Partager cet article

RSS
L'Internaute > Conso
> L'indice Big Mac et le pouvoir d'achat
DOSSIER
 
01/09/2006

Mais qu'est-ce que l'indice Big Mac ?

Sous cette dénomination triviale, se cache un indice très sérieux créé en 1986 par un hebdomadaire financier anglais. A quoi sert-il ? L'Internaute vous explique.

  Envoyer à un ami | Imprimer cet article  

Quel est le bien de consommation courante le plus répandu au monde ? Le pain ? Les spaghettis ? La bière ? Non, rien de cela. La petite bouteille de soda américain est bien placée, mais c'est le sandwich vedette de la chaîne de restauration rapide Mc Donald's qui a été choisi par le journal financier britannique, The Economist, pour comparer le coût de la vie entre les pays. Mc Donald's est présent dans 120 pays, et le Big Mac y est partout proposé.

La "burger économie"

Tous les ans donc, l'hebdomadaire financier parcourt le monde pour relever le prix du Big Mac dans chaque pays et mettre à jour son classement. Les prix sont exprimés dans la monnaie locale et convertis en dollars pour une meilleure compréhension. L'indice s'appuie sur la théorie du pouvoir d'achat (" purshasing-power-parity ", PPP) : le même bien doit avoir la même valeur partout. Mais son objectif final est de vérifier si une monnaie donnée est surévaluée ou sous-évaluée par rapport à une autre. The Economist se targue donc d'avoir créé en 1986 un outil économique facile d'accès permettant de rendre la théorie du taux de change accessible au commun des mortels.

Une mesure du pouvoir d'achat

En élargissant ce postulat, le classement permet aussi de voir en un clin d'œil le niveau de vie dans ces pays. Ainsi, l'indice a aussi été mobilisé par l'Union de Banques Suisses (UBS) pour mesurer le niveau de vie des villes, en établissant un classement du temps de travail nécessaire pour l'achat d'un bien de consommation déterminé. En 2006, il faut travailler 35 minutes au niveau mondial, 13 minutes à Chicago, 21 minutes à Paris ou 90 minutes à Nairobi, pour pouvoir acheter un Big Mac. Le classement permet d'établir clairement et simplement des écarts importants.

Extraits des classements de l'indice Big Mac et salaires et prix
Pays Prix en dollars* Prix en monnaie locale* Temps de travail nécessaire à l'achat d'un Big Mac**
Norvège $ 7,05 48 Nok 18 minutes à Oslo
Suisse $ 5,21 6,30 F suisses 16 minutes à Genève
France $ 3,99 3,10 € 21 minutes à Paris
Etats-Unis $ 3,10 3,10 $ 12 minutes à Chicago
Afrique du Sud $ 2,11 13,95 Rand 30 minutes à Johannesburg
Colombie $ 2,60 6,50 Pesos 97 minutes à Bogota
Russie $ 1,77 48 Rouble 25 minutes à Moscou
Ukraine $ 1,68 8,50 Hryvna 55 minutes à Kiev
Chine $ 1,31 10,5 ¥ 44 minutes à Pékin
*Source : The Economist / mai 2006

**Prix du produit divisé par le salaire horaire net pondéré de 14 professions
Source : USB, prix et salaires / 2006

Les limites de l'indice

La comparaison montre que les performances de travail nécessaires sont très différentes dans le monde entier pour gagner la contrepartie du produit. L'exemple d'un produit homogène, par exemple le Big Mac, met clairement en évidence les différences réelles de pouvoir d'achat. Mais l'application omet que des coûts de production très inégaux sont souvent générés (travail, agriculture, transport, etc.), avant qu'un produit à première vue d'aspect et d'odeur identique dans le monde entier n'arrive sur le comptoir.

 

En savoir plus :

Les villes les plus chères du monde. Lire

L'indice "Big Mac" 2004 couronne l'Europe, Le Journal du Management


Magazine Conso Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Quand achetez-vous vos cadeaux de Noël ?

Tous les sondages