Actualité ADSL Week-end Voyage Insolite Livres Photo numérique Femmes Emploi
Comparatifs Cartes de voeux Copains d'Avant Cuisine Photos Fonds d'écran Télécharger
Rechercher
L'Internaute en page d'accueil
 
Sur L'Internaute
 
  Internet pratique
  Sortir - Loisirs
  Conso
  Femmes
  Ma high-tech
  Cuisiner
  Voyager
 
Insolite
  Meilleur du web
  Photo numérique
  Savoir
  Téléchargement
  Guides d'achat
  Argent
  Junior
  Interviews
  Chat
     
  Actu en images
  Sport en images
  Images insolites
  L'art en images
  Culture-Loisirs
     
  Avis de recherche
  Copains d'avant
  Carte de voeux
  Comparer les prix
  Economiseurs
  Familles
  Fonds d'écran
  Galerie photos
  Horoscope
  Livres
  Maigrir
  Meilleurs sites
  Pages Jaunes
  Pages Blanches
  Programmes TV
  Sondages
  Webcams
     
  Tous les services

L'Internaute
Téléchargement
Week end
Voyager
Toutes nos newsletters

  Nous écrire
  Courrier Lecteurs
  Ma question
  Témoignez
  Page "Contacts"

  Nos autres sites
  Management
  EmploiCenter
  Le Journal du Net

  Vos préférés
  Les mots
les plus recherchés
  Concours
  La Terre vue de l'espace
  Le magazine Copains d'avant
  ADSL
  Recettes de cuisine
  Restaurants
  Dossier Maigrir
  Jeux
  Evènements





L'Internaute
Téléchargement
Week end
Voyager
Toutes nos newsletters

  Nous écrire
  Courrier Lecteurs
  Ma question
  Témoignez
  Page "Contacts"

  Nos autres sites
  Management
  EmploiCenter
  Le Journal du Net

  Vos préférés
  Les mots
les plus recherchés
  Concours
  La Terre vue de l'espace
  Le magazine Copains d'avant
  ADSL
  Recettes de cuisine
  Restaurants
  Dossier Maigrir
  Jeux
  Evènements



Vous êtes ici > L'Internaute > Acheter > Internet payant

 Dossier     Internet payant

  Cinq façons de payer en ligne
Connexion surtaxée, micro-paiement, forfaits prépayés...L'imagination des éditeurs ne manque pas pour faire payer l'internaute. Inventaire des outils et de leurs petits pièges.

La plupart des services payants sur Internet proposent des moyens de paiement traditionnels et notamment le paiement en ligne par carte bancaire. Dans ce cas, vous aurez soin d'appliquer aux sites qui proposent ces services les mêmes critères de sélection que ceux des boutiques en ligne (lire nos conseils). Mais pour rendre le paiement plus facile, surtout pour des petites sommes, les sites multiplient les innovations techniques. Pas toujours facile de comprendre comment ça marche. Voici le guide de ces nouveaux moyens de payer en ligne.

1. Activation du service par téléphone

Le principe Vous n'avez accès au service que pendant la durée d'un appel téléphonique surtaxé réalisé parallèlement à votre surf. Votre opérateur télécoms vous facture les communications et en reverse une partie au prestataire du service.
Comment ça se passe Lors de chaque accès au service, un code aléatoire vous est attribué. Sans quitter votre navigateur, vous devez simultanément appeler un numéro de téléphone surtaxé et, à la demande de l'opératrice composer ce code sur le pavé numérique de votre téléphone. L'accès au service est aussitôt déverrouillé sur le site. Il demeure ouvert tant que vous ne raccrochez pas. Petite variante sur certains sites : c'est en ligne qu'il faut saisir le code obtenu par téléphone.
Ils s'en servent La formule est à la mode, on trouve de tout parmi ses adeptes, aussi bien des services professionnels, par exemple Verif ou Boursorama (premium), que des sites plus "grand public" à l'instar de Webhelp (recherche), de Caramail ou de TF1 pour leur rubrique jeux.
A savoir Pour les internautes qui se connectent par modem, ce moyen de paiement nécessite impérativement que l'on dispose de deux lignes téléphoniques, la première pour accéder au service, la seconde pour le déverrouiller. Ce mode de paiement est donc plutôt adapté aux utilisations professionnelles (depuis le bureau).
Notre avis La procédure n'est pas compliquée, mais le recours au téléphone n'est franchement pas intuitif. Ce mode de paiement à l'avantage d'être transparent pour l'utilisateur, le montant de l'opération étant directement débité sur sa facture téléphonique. Inconvénient de taille lorsque la prestation est facturée à la durée : il est extrêmement difficile d'évaluer la dépense sur le coup.

2. Ligne surtaxée avec kit de connexion

Le principe Pour payer, vous devez être connecté via un fournisseur d'accès Internet spécialisé qui passe exclusivement par une ligne surtaxée. C'est l'opérateur téléphonique qui facture la prestation et reverse une partie du montant prélevé au prestataire de service.
Comment ça se passe Vous devez télécharger et installer au préalable un logiciel spécifique, le kit de connexion proposé par le service payant que vous souhaitez consulter. Pour accéder au service, vous devez interrompre votre connexion en cours (avec votre FAI habituel) et la relancer avec le fournisseur d'accès surtaxé. Sitôt que vous n'aurez plus besoin d'accéder à l'espace de navigation payant, vous prendrez soin de sortir du logiciel, quitte à relancer votre connexion habituelle pour continuer à surfer.
A savoir Pour utilisateurs d'un modem seulement.
Ils s'en servent Des services ont développé leur propre kit d'accès, par exemple Ludorama. Mais ils se servent la plupart du temps des prestations de Easyclic (groupe 9 Télécom) ou de AvA. Le paiement par kit de connexion spécialisé est très prisé par les sites pour adultes.
Notre avis Le fait d'interrompre sa navigation pour relancer la connexion est plutôt désagréable. Globalement ces kits de connexion ne nous inspirent guère confiance, en particulier lorsqu'il s'agit de solutions propriétaires développées par des éditeurs de sites X. (Assurez-vous que le coût de la communication est bien affiché, que ces kits ne sèment pas le trouble dans vos configurations Internet standard et qu'ils ne se connectent pas à votre insu, c'est extrêmement rare, mais c'est arrivé).

3. Facturation par votre fournisseur d'accès

Le principe Le prix du service que vous achetez est facturé directement par votre propre FAI en plus de votre abonnement. Le FAI ayant déjà vos coordonnées, l'identification est facilitée..
Comment ça se passe
Il suffit de cliquer sur un bouton pour acheter le service, l'identification est simplifiée à l'extrême : elle s'effectue soit de façon totalement transparente (vous vous êtes déjà identifié au moment de votre connexion à Internet), soit en saisissant le nom d'utilisateur (login) et le mot de passe que vous utilisez pour vous connecter à Internet.
Ils s'en servent
Pour l'heure, seuls les abonnés de Wanadoo et de Club-Internet peuvent recourir à ce moyen de paiement. Ces deux FAI s'appuient sur la plate-forme w-HA (de iPin) qui sert de relais entre le FAI, le consommateur et de nombreux vendeurs, parmi lesquels : FaxFacile, QuiDonc, Annu, l'Argus Auto, ou encore l'éditeur 00h00.com.
A savoir Ce moyen de paiement passe pour l'un des plus sûrs qui soient, cependant que l'on achète en ligne ou pas, il impose plus que jamais que l'on s'abstienne de communiquer les identifiants de son compte FAI (le fameux tandem login/mot de passe). En clair, en "prétant" son accès Internet à un ami, on lui confie également les cordons de la bourse. On peut payer via w-HA si l'on n'est pas abonné de ces FAI mais l'inscription est particulièrement fastidieuse. Dans ce cas, c'est w-HA qui vous envoie directement une facture.
Notre avis A priori, la solution de micro-paiement la plus convaincante : transparente, rapide et sans risque, chacun y trouve son compte, du vendeur au consommateur en passant par le FAI. Reste qu'elle n'est pour l'heure accessible que pour les quelques 50 % d'internautes français abonnés chez Club Internet ou Wanadoo.

4. Le porte-monnaie virtuel

Le principe Au lieu de sortir votre carte bancaire à chaque petite transaction, vous réglez vos achats en puisant dans un porte-monnaire virtuel, c'est-à-dire un compte que vous avez alimenté auparavant à l'aide d'un moyen de paiement traditionnel (carte bancaire le plus souvent).
Comment ça se passe L'internaute crée un porte-monnaie électronique soit auprès du service en ligne qu'il souhaite consulter, soit auprès d'une société spécialisée et l'alimente du montant de son choix. Pour passer commande sur un site, il lui suffit de communiquer l'identifiant et le mot de passe de son porte-monnaie. ce dernier est alors débité au fur et à mesure des achats. Variante possible : l'internaute règle ses achats en indiquant les références de son porte-monnaie virtuel, et à la fin du mois, la société de paiement lui facture la somme des petits montants prélevés.
A savoir Le paiement préalable se faisant par carte bancaire, aplliquer les consignes de prudence habituelles (service connu, conditions de vente spécifiées, adresse indiquée...)
Ils s'en servent MeteoConsult, Webhelp ou les journaux en ligne se servent de ce système pour des achats "à l'acte" (un article sur Le Monde par exemple).
Notre avis Simple et adapté, mais le système est si indolore qu'on peut avoir tendance à épuiser très rapidement son crédit. Inversement, il faut penser à se servir de l'intégralité des unités achetées. A consommer avec modération... mais avec opiniatreté.

5. La carte prépayée

Le principe Sur le modèle des cartes forfaitaires vendues par les opérateurs de téléphonie mobile, un CD-rom de la forme et de la taille d'une carte de visite ouvre un accès temporaire à des sites web payant.
Comment ça se passe Vous achetez dans un commerce physique (kiosque à journaux, boutiques spécialisées, etc) une carte d'accès prépayée à une sélection de sites. Il suffit d'insérer cet objet dans le lecteur de CD-rom d'un PC et de s'authentifier à l'aide des identifiants inscrits au dos de la carte pour accéder d'abord à un portail, de là aux contenus proprement dits. La carte ouvre droit à un certain forfait horaire, l'utilisateur peut suivre sa consommation en ligne.
Ils s'en servent Cette solution de paiement n'en est qu'à ses premiers balbutiements. On ne dispose pour l'heure que d'une seule application commerciale, l'eroticard dont le nom décrit bien la vocation...
Notre avis Au-delà du gadget marketing, on discerne mal l'apport réel du CD Rom, du moins avec l'eroticard. Quoi qu'il en soit, la formule pourrait s'imposer, au moins sur le marché du X. C'est en effet la seule technique qui préserve totalement l'anonymat de l'internaute et lui permette de limiter ses dépenses. Dans le cadre de services plus "présentables", la solution ne manquera pas non plus d'intérêt, dès lors que le coût de la connexion Internet sera inclus dans le forfait prépayé.



17 services payants testés



Les manières de payer : outils et pièges


Comment Internet est devenu payant

Aussi sur L'Internaute


Le service Sonneries & logos (payant)

Nos conseils pour acheter en ligne

Toute l'actu

Les derniers dossiers

En savoir + sur le Web
Easyclick

W-Ha

AvA


Services payants Club-Internet

Services payants Wanadoo

Eroticard



Page suivante
Haut de page

L'envoyer à un ami



17 services payants testés



Les manières de payer : outils et pièges


Comment Internet est devenu payant

 



Sommaire du dossier




Gratuit
L'Internaute
Voyager
Week-End
Toutes nos newsletters
 
Dossiers

Comment "lire" les étiquettes
Le guide des magasins d'usine
Les meilleurs
concours du Net
 
Comparatifs
 
Fleuristes en ligne
Avion low cost
Cybermarchés
Sites de jouets
Labos photo
Tous les comparatifs
 
Services


Comparez les prix
Recettes de cuisine