Envoyer Imprimer
(Photo Lionel BONAVENTURE/afp.com)

Dimanche 12 mars 2017, 15h02
François Fillon s'est fait offrir pour plusieurs milliers d'euros de costumes dont une partie auraient été réglés en liquide, affirme le Journal du dimanche, des accusations s'inscrivant dans une "campagne de caniveau" selon son porte-parole Luc Chatel.

Selon le journal, un mécène a signé le 20 février un chèque de 13.000 euros pour le règlement de deux costumes achetés chez Arnys, un tailleur parisien des quartiers chics. "J'ai payé à la demande de François Fillon", a affirmé cet "ami généreux" au JDD.

L'hebdomadaire assure avoir obtenu confirmation de l'entourage du candidat de la droite à la présidentielle, pour qui "il est exact qu'un de ses amis lui a offert des costumes en février", mais "ça n'a rien de répréhensible".

A cela s'ajouteraient selon l'hebdomadaire près de 35.500 euros "réglés en liquide" chez ce tailleur, pour un montant de près de 48.500 euros au total depuis 2012.

Sur ce point, l'entourage de François Fillon sollicité par le JDD a jugé "totalement extravagant" d'affirmer "que certains costumes auraient été payés en espèces". "Aucune maison sérieuse n'accepte des paiements en espèces pour de tels montants", selon ses propos rapportés par l'hebdomadaire.

"Ça devient insupportable", a pour sa part réagi le porte-parole du candidat, Luc Chatel, qui a dénoncé sur Europe 1 "une campagne de caniveau".

"On va continuer jusqu'où? On va vérifier si sa grand mère n'avait pas un emprunt russe et s'il l'a bien déclaré dans sa déclaration de patrimoine?", a ajouté Luc Chatel, qui s'est indigné de voir que François Fillon, "depuis presque deux mois, est passé au scanner tous les jours".

Le candidat de la droite à la présidentielle est convoqué mercredi par les juges d'instruction en vue d'une possible mise en examen dans l'enquête sur les emplois fictifs présumés de son épouse et de deux de ses enfants, dont la révélation fin janvier a plombé sa campagne.

Sollicité par l'AFP sur le fait de savoir si l'enquête des juges portait aussi sur les dons de costumes au candidat Fillon, le parquet national financier (PNF) a fait valoir que les investigations étaient couvertes par le secret de l'instruction.

Selon le JDD, les sommes réglées en liquide concernent d'une part des vêtements (un costume sur mesure et une veste) commandés en septembre dernier chez Arnys, pour un montant de 11.950 euros.

"D'autres achats aux mesures de François Filon" auraient été également été réglés en espèces "depuis 2012" dans la même boutique, pour un montant de 23.500 euros. Soit un total en liquide depuis quatre ans "de l'ordre de 35.500 euros", affirme l'hebdomadaire.

Envoyer Imprimer

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2017 Agence France-Presse. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Toute l'actualité Education   Haut de page