Luc Oursel : sa maladie, foudroyante, reste inconnue

Luc Oursel : sa maladie, foudroyante, reste inconnue Luc Oursel, ancien patron d'Areva, est décédé d'une suite d'une maladie qu'il l'a littéralement foudroyé. Il avait quitté son poste pour raisons de santé il y a seulement quelques semaines.

Il avait quitté son poste il y a moins de deux mois, le 20 octobre dernier, provoquant la stupeur dans le milieu patronal. Luc Oursel, ancien dirigeant du géant du nucléaire Areva, est mort ce mercredi 3 décembre, selon une annonce du géant du nucléaire français. Au moment de son départ, celui qui avait succédé à la charismatique Anne Lauvergeon à ce poste, avait indiqué qu'il se trouvait dans "des circonstances personnelles très difficiles", malgré son "très fort attachement à Areva". La cause invoquée (une "raison thérapeutique"), les termes employés ("un combat personnel contre la maladie") et surtout la brutalité de cette décision laissaient peu de doutes sur la gravité de son état de santé. Si le cancer semblait transparaitre des mots du communiqué, le nom de la maladie, en revanche, n'avait pas été communiqué.

Luc Oursel n'avait que 55 ans. Il avait pris les rênes d'Areva en 2011 à la place d'Anne Lauvergeon, dont il était auparavant le principal collaborateur à la tête de l'entreprise depuis 2007. Le numéro deux du groupe, Philippe Knoche, qui assure l'intérim depuis la mi-octobre, devrait rapidement devenir directeur général d'Areva. C'est Philippe Varin, ancien patron de PSA Peugeot Citroën, qui devrait endosser la présidence. Une évolution du mode de gouvernance du groupe, appelé à devenir une société à conseil d'administration, devrait être actée le 8 janvier prochain en assemblée générale.

EN VIDÉO - Peu après son arrivée en 2011, Luc Oursel avait annoncé un gel des embauches de personnels administratifs "le temps nécessaire".

Article le plus lu - Audition de Benalla : les sénateurs très agacés › Voir les actualités

Annonces Google