La prise de la Bastille

La prise de la Bastille © Victor Soares - Fotolia.com

Certains y voient le moment clé de la Révolution française. L'Assemblée nationale se proclame Assemblée constituante le 9 juillet pour travailler sur la rédaction d'une Constitution : ce qui signe la fin de la suprématie du roi et donc la mort de l'Ancien régime. Mais à Paris et à Versailles l'agitation est grande. De nombreuses troupes stationnent autour des villes à la demande de Louis XVI. Le 11 juillet, le renvoi de Necker, argentier du pouvoir galvanise la foule. Deux jours plus tard, de nombreuses personnes prennent les armes par crainte d'une charge des troupes royales. Le 14 juillet au matin, cette foule se masse à la Bastille, prison royale quasi désaffectée, qui contiendrait des armes et de la poudre. Après l'assaut des révoltés et des affrontements, le gouverneur Launay se rend et finira massacré avec ses hommes. L'évènement marque le passage à une révolution populaire. Depuis 1880, cette date est la fête nationale de la France.  

Suggestions de contenus