Le Capitaine Dreyfus est condamné

Le Capitaine Dreyfus est condamné © Victor Soares - Fotolia.com

Cette affaire aura déclenché toutes les passions pendant dix ans. Tout commence par une affaire d'espionnage au profit de la Prusse, dans le contexte de la perte de la guerre de 1870-1871. Le Capitaine Alfred Dreyfus, accusé d'être la taupe, est arrêté le 15 octobre 1894 et écroué. Dégradé dans la cour des Invalides en janvier 1895, il est ensuite exilé au bagne de l'île du Diable en Guyane. L'histoire, qui devient très vite "l'affaire Dreyfus", révèle en fait l'antisémitisme ambiant. L'homme a été déclaré coupable en raison de sa confession juive. Son frère Mathieu enquête et tient les preuves de son innocence mais le pays reste toujours divisé entre les dreyfusards et les antis. Le 13 janvier 1898, l'écrivain Emile Zola publie son fameux article "J'accuse" en une du quotidien L'Aurore. Il prend position pour le Capitaine et dénonce un mensonge organisé. Finalement, le 30 août de la même année, le colonel Henry avoue avoir fabriqué de fausses preuves pour faire accuser Dreyfus. Le dossier est rouvert, l'homme rentre de Guyane et est gracié en 1899. Il faudra attendre le 12 juillet 1906 pour qu'il soit totalement innocenté et qu'il réintègre l'armée.

 
Suggestions de contenus