Carte scolaire : que veut faire Najat Vallaud-Belkacem ?

Carte scolaire : que veut faire Najat Vallaud-Belkacem ? La ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem veut modifier la carte scolaire pour empêcher la "ghettoïsation" de certains collèges.

La ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem veut modifier les secteurs de la carte scolaire pour recréer de la mixité sociale et freiner le phénomène des "collèges ghettos". D’après Libération, le ministère devrait officialiser cette réforme au début du mois de novembre, au retour des vacances de la Toussaint. L'objectif de mixité sociale à l'école fait partie des objectifs réaffirmés en janvier dernier par la ministre. Après les attentats de janvier, Najat Vallaud-Belkacem avait promis une "grande mobilisation" du milieu scolaire pour défendre les valeurs de la République. 

La carte scolaire actuelle attribue à chaque élève un collège spécifique, proche de son domicile. Mais sous Nicolas Sarkozy, un système de dérogations à la carte scolaire avait été mis en place pour favoriser le "libre choix" et de "l'égalité des chances". Les parents peuvent donc contourner la carte en faisant valoir des critères bien définis : handicap, motif médical, élèves boursiers, parcours scolaire particulier, etc. Si l’enfant répond à l’un de ces critères, il peut alors être inscrit dans un autre établissement. 

VIDEO - Des zones élargies et plus de mixité sociale pour la nouvelle carte scolaire 

Selon le quotidien, l'une des pistes envisagées serait de rattacher plusieurs collèges à un secteur. Actuellement, chaque zone géographique correspond à un seul et unique collège. Si la mesure était mise en place, elle permettrait à l'État de choisir lui-même l'affectation des élèves, notamment "en tenant compte des origines sociales", explique Libération. Le dispositif sera expérimenté dans une dizaine de départements volontaires. Pour l’instant, seuls les départements de la Seine-Saint-Denis et l’Hérault ont fait savoir qu’ils souhaitaient participer.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google