Juin 1914 : c'est arrivé il y a 100 ans !

Alors que l’année 2014 sera marquée par les commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, nous vous proposons de revivre le mois de juin 1914, à travers le regard de L’Illustration, premier magazine au monde au début de la Grande Guerre.

L’Illustration débute le mois de juin 1914 sur la "plus extraordinaire des révolutions turques : Les voiles qui tombent…". En effet, la Turquie s’éveille sous l’impulsion, d’un courant réformiste et modernisateur, mené par Enver Pacha. Le correspondant de L’Illustration nous raconte la tenue de la première vente de charité dans le pays, ayant réunis hommes et femmes. L’événement fait grand bruit, d’autant plus, que les vendeuses ont décidé d’enlever leurs voiles. L’Illustration souligne un tournant : "Dorénavant, deux partis bien tranchés se trouvent en présence : d’une part, celui qui proclame l’impérieuse nécessité d’une transformation complète de la société turque… De l’autre, les partisans irréductibles de l’ancienne tradition". A la conférence de Niagara Falls, les Etats-Unis et le Mexique tentent de trouver un terrain d’entente à la grave crise qui les opposent et qui a provoqué de violents combats. L’occasion pour l’envoyé spécial de L’Illustration de nous raconter l’ambiance explosive qui règne à Tampico et Vera-Cruz envahi par des navires de toutes les nations ; de revenir sur sa visite à bord d’un des plus beaux cuirassiers américains, le Florida, et d’en profiter pour en détailler les faiblesses militaires à commencer par "l’insuffisance de sa protection". Tampico est enveloppé "d'une odeur de pétrole suffocante", le fleuve est irisé de nappe : "je retire ma main toute noire et luisante de pétrole" témoigne le reporter. L’Illustration nous emmène ensuite à la découverte d’une "merveille de l’extrême asie française" : les tombeaux des empereurs d’Annam. Le journal revient aussi sur le naufrage de L’Empress of Ireland : "une catastrophe qui rappelle celle du Titanic, et qui a fait un nombre presque égal de victimes". Un photographe immortalise au Vatican le "Juro" de treize nouveaux cardinaux mais l’hebdomadaire n’en oublie pas pour autant les paillettes en achevant ce premier numéro de juin, sur les coulisses du tournage du film L’Aiglon. Mi-juin, L’Illustration revient, en France, sur l’élection du nouveau chef du gouvernement Monsieur Ribot qui succède à Doumergue; sur notre aviation militaire ; sur le problème des collisions en mer; sur le talent de Paul Jouve, portraitiste des fauves ; sur l’occupation par les américains de Vera-Cruz; sur l’aspect pittoresque, vue d’une fenêtre, de la rue Richer à Paris et enfin la découverte d’un prodige de la raquette, Mlle Lenglen lors de la finale des championnats du monde de tennis sur terre battue, organisé depuis trois ans, au Stade français à Saint Cloud. Le 20 juin, L’Illustration fait sa couverture sur Maurice Barrès en "voyage dans le Levant pour la cause de l’influence française" alors que Paris est en proie à des effondrements spectaculaire de la chaussée suite à un violent orage. L’Italie est secouée par des agitations révolutionnaires et communistes, alors qu’en Albanie la révolte gronde dans la principauté. Le journal nous raconte aussi, la renaissance de l’église de Bazeilles. 43 ans après avoir été incendié par les allemands durant la bataille de Sedan, le journal relaie l’appel de l’abbé pour lever les fonds nécessaires à l’achat d’une cloche. Document surprenant, en pleine crise Etats-Unis-Mexique, que cette photographie prise sur le vif par un reporter de L’Illustration : L’auto-proclamé Président Mexicain Huerta "déguste la vieille fine qu’il peut apprécier vingt fois par jour, parait-il, sans en être incommodé" depuis sa voiture, qu’il fait alors stopper devant le café Chapultepec à Mexico. Alors que l’irréparable est en train de se produire à Sarajevo, L’Illustration consacre son dernier numéro du mois de juin 1914 aux journées tragiques de Durazzo qui marqueront la fin du règne des souverains d’Albanie. L’Italie est en proie à trois jours de révolution visant à instituer la République. En ce début d’été, la famille impériale de Russie et la famille royale de Roumanie se retrouvent à Constantza alors que Paris se passionne pour la danse persane mais aussi la collection Wallace. Le journal emmène ses lecteurs à la découverte d’une curiosité de la nature : L’Ile de Moën au Danemark. Enfin, L’Illustration présente l’avion gyroscopique et nous apprend qu’ "au concours de sécurité en aéroplane (où le commandant Félix devait présenter un appareil avec lequel il s’est tué), un hydravion, piloté par un aviateur de vingt ans, M. Sperry, a exécuté d’impressionnantes expériences". Alors que le monde s’apprête à connaitre l’une des pires boucheries de son histoire, l’hebdomadaire consacre un long article sur les conditions de rapatriement du Colonel Girodon (blessé d’une balle à la jambe au Maroc) et dont le retour en France (afin d’y être soigné au Val de Grâce) fait l’objet de toutes les attentions… Contraste saisissant avec le sort prochain des combattants (blessés ou tués) de ce conflit sur le point d’éclater : La Première Guerre Mondiale.
Retrouvez l'ensemble de ces images et de ces articles sur le site de L'Illustration.

Annonces Google