Fusillade à Paris : une policière dans un état critique

Fusillade à Paris : une policière dans un état critique La fusillade qui a éclaté à Paris dans la matinée a fait une blessée très grave, une policière municipale. Le suspect arrêté et les circonstances du drame écartent l'hypothèse d'un lien direct avec l'attentat de Charlie Hebdo.

Une fusillade a éclaté ce matin au sud de Paris, à Montrouge, rue Pierre Brossolette, au lendemain de l'attaque sanglante de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts. Selon les premiers éléments, distillés notamment à la radio par France Info, un accident serait à l'origine du drame. Un des automobilistes accidentés, armé, aurait ouvert le feu sur les policiers municipaux arrivés sur les lieux. Lors de la fusillade porte de Châtillon, une policière municipale serait grièvement blessée et dans un état critique. Elle a subi un massage cardiaque et son pronostic vital est engagé. Un autre agent serait quant à lui sous le choc.

Alors que "deux individus vêtus de noir, ont d'abord été évoqués, laissant penser à un lien avec Saïd et Chérif Kouachi, les deux suspects de la tuerie de Charlie hebdo, l'homme, qui a été interpellé à Montrouge est décrit par les forces de l'ordre comme  "de type africain". Il est âgé de 52 ans. Aucun lien ne serait donc établi entre cette fusillade et l'attaque de l'hebdomadaire satirique.

Son nom, Serge G., circule d'ores et déjà et serait déjà connu des services de police.

Article le plus lu - Gérard Collomb fâché avec Macron ? › Voir les actualités

Annonces Google