Incendie à Paris : les enquêteurs sur une piste criminelle

Incendie à Paris : les enquêteurs sur une piste criminelle PHOTOS - Un violent incendie a ravagé un immeuble de la rue Myrha, faisant huit morts. La brigade criminelle a été saisie de l’enquête.

[Mis à jour le 2 septembre 2015 à 9h45] L’incendie s’est déclaré peu avant 5h au rez-de-chaussée d’un immeuble d’habitation de la rue Myrha, dans le 18e arrondissement de Paris. Il s’est propagé à une quinzaine de logements. Les pompiers ont pu sauver sept personnes des flammes mais l’incendie a toutefois fait huit victimes, dont deux enfants. Selon  les témoins, deux personnes se sont défénestrées. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et la maire de Paris Anne Hidalgo se sont rendus sur place. "Cet immeuble ne fait pas partie des bâtiments signalés comme insalubres", a indiqué Anne Hidalgo.

Bernard Cazeneuve a lui tenu à affirmer qu’il était "trop tôt pour déterminer les causes de ce drame". Pour autant, le parquet a annoncé peu après que la brigade criminelle avait été saisie de l’enquête. Deux départs de feu se sont succédé à deux heures d'intervalle, ce qui mènerait les enquêteurs vers une piste criminelle. Les pompiers sont intervenus deux fois à la même adresse, d'abord à 2h23 pour un feu de papier "limité" puis à 4h30,  a indiqué leur porte-parole, le commandant Gabriel Plus. "Il est évident que quand on a deux appels dans la même nuit, on ne peut pas ignorer que ça peut être un acte de malveillance", a ajouté Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Sur Twitter, François Hollande a fait part de sa "solidarité aux victimes et à leur proches". "Tout est mis en oeuvre pour faire la lumière sur ce drame", a-t-il affirmé. Manuel Valls a aussi exprimé sur le réseau social sa "compassion aux familles et aux proches des victimes". Il s’agit de l’incendie le plus meurtrier qui a touché la capitale depuis 10 ans. En 2011, cinq personnes avaient péri dans un immeuble du 20e arrondissement. En 2005, ce sont 24 personnes dont douze enfants qui ont perdu la vie dans l’incendie de l’hôtel Paris-Opéra, et 17 personnes dont 14 enfants dans celui du boulevard Vincent-Auriol, dans le 13e arrondissement.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google