Train TER AGC sans frein en Normandie : panique des passagers, que s'est-il passé ?

Un train Autorail à Grande Vitesse (AGC) n'avait plus le contrôle de ses freins mardi matin, près d'Amiens. Pour Sud Rail, c'est "un petit miracle" s'il n'y a pas eu de blessé.

Y a-t-il un chauffeur à bord du train ? Voilà la question que se sont posée les passagers de l'AGC reliant Abancourt à Rouen mardi matin. Un grave incident s'est produit près de la gare de Ferqueux, vers 8 heures. Il aurait pu passer inaperçu si La Manche Libre n'en avait pas parlé dans ses colonnes ce jeudi matin (en ligne sur Internet depuis hier soir). "Cet incident a eu lieu dans une zone de faible circulation, ce qui a permis ce miracle, mais aussi cette non communication", explique un syndicaliste de Sud Rail au journal. Mais la SNCF se serait bien passée de la médiatisation de l'événement.

Que s'est-il passé ? "Après avoir percuté une vache, un train a perdu ses capacités à s'arrêter et s'est mis à dériver tout éteint sur 19 kilomètres", poursuit le syndicaliste dans le journal. Une enquête est en cours pour déterminer pourquoi les freins n'ont plus été en état de fonctionner. L'appareil n'a pu être stoppé que par le bon réflexe du conducteur, qui a sauté de sa cabine dans une pente, qui avait considérablement freiné le train. L'homme a alors utilisé des cales pour stabiliser le train en pleine cote. 

Selon Normandie-Actu, le TER était lancé à 139 km/h. L'impact avec la vache a été un premier choc pour les passagers, qui se sont ensuite regroupés à l'arrière pendant que le train repartait, sans freins, à toute allure. 

Article le plus lu : Qui sera président(e) de l'Assemblée ? : voir les actualités

Manche / Amiens