Affaire Fiona : "Cécile était sous l'emprise de Berkane" selon la grand-mère

La grand-mère de Fiona s'est exprimée dans Le Parisien. Elle se confie sur sa relation avec son beau-fils, Berkane Maklouf et estime que sa fille Cécile Bourgeon était manipulée.

C'est dans le journal Le Parisien que Françoise, 53 ans, grand-mère de Fiona et mère de Cécile Bourgeon, a décidé de prendre la parole. La tragédie qui touche sa famille l'affecte considérablement, elle-même n'arrive pas à comprendre comment sa fille a pu être impliquée dans la mort de sa petite-fille Fiona : "On se posait parfois des questions sur sa disparition. Mais je ne m'attendais pas au pire comme ça. [...] C'est ma fille, je l'aime et je continuerai à l'aimer. Aujourd'hui elle n'a plus que moi. [...] Si je ne suis plus là, c'est fini pour elle. Je ne sais pas si elle s'en relèvera un jour".

La mère de Cécile Bourgeon dresse aussi le portrait de Berkane Maklouf, son beau-fils : "On avait fait sa connaissance en début d'année. Il avait été accueillant. On en avait ensuite appris davantage sur son parcours, sa toxicomanie et son casier judiciaire". Pour Françoise, l'homme était assez proche des deux petites filles de Cécile, mais jouait un double jeu. "On a voulu lui faire confiance mais il nous a bien menés en bateau. Ça s'est dégradé assez vite. Il repartait sans cesse dans ses délires, il a même insulté mon mari."

L'addiction à la drogue Berkane Maklouf est dorénavant avérée. Sans travail, accro à l'héroïne, le jeune homme de 32 ans aurait pu entraîné sa compagne dans sa dérive : "Je me rends compte qu'elle était sous l'emprise de Berkane. Elle avait l'air fatiguée, elle ne disait rien. [...] Cécile était en retrait, prostrée, et s'était mise à porter un foulard sur la tête. Elle avait sans doute peur de lui. Mais je n'avais pas réalisé".

EN VIDEO - Dimanche 29 septembre, une centaine de personnes se sont rassemblées à Clermont-Ferrand pour rendre hommage à la mémoire de Fiona 

Berkane