Construire des autoroutes avec des bombes atomiques

Le coût élevé et surtout la présence de retombées nucléaires a fait capoter l'opération Plowshare dans les années 1970. © Ig0rZh - Fotolia

Au début des années 1960, les Américains vivent dans la hantise de l'atome. Alors que la tension est au plus haut avec l'URSS, Washington décide de favoriser l'utilisation civile de sa technologie nucléaire via l'opération Plowshare ("soc" en français). Première application : les travaux publics. Ainsi, une société autoroutière californienne envisage de faire exploser 22 charges nucléaires afin de faire passer la Highway 40 à travers les Bristol Mountains dans le désert de Mojave. Des essais sont menés dans le Nevada, creusant des cratères d'un kilomètre de diamètre. Efficace. On envisage aussi d'utiliser la puissance destructrice pour l'exploration pétrolière ou l'élargissement du canal de Panama ou le regroupement des nappes phréatiques. Difficultés techniques et opposition de l'opinion publique mettent fin au programme en 1977.

Suggestions de contenus