Un tunnel pour traverser l'Atlantique

Jules Verne fut le premier à envisager un ouvrage colossal reliant l'Europe à l'Amérique © svedoliver - Fotolia

C'est l'une des vieilles lunes des ingénieurs depuis un texte de Jules Verne et un obscur film de 1935 : construire un conduit reliant Londres (ou Paris) à New York. Jusqu'ici, les projets routiers ou ferroviaires n'ont jamais vu le jour. Mais la technologie pourrait bientôt (enfin... d'ici la fin du siècle) rendre le projet viable. Pour cela, il faudrait probablement utiliser la sustentation magnétique - le train flotte au-dessus de la voie grâce à un champ magnétique crée par l'électricité - et surtout de faire le vide, en enlevant l'air du conduit. Des capsules pourraient ainsi être propulsées à 4000 km/h (c'est presque deux fois plus vite que le Concorde) dans les souterrains, où l'air serait aspiré par des pompes géantes placées tous les 20 à 30 km. Le coût estimé d'un tel projet ? 100 milliards de dollars, soit 80 milliards d'euros. On risque donc d'attendre encore un peu...

Suggestions de contenus