Le TGV Paris-Pékin-Los Angeles des Chinois

A terme, la Chine prévoit de relier ses principales villes à l'Amérique et à l'Europe © Google Earth / Linternaute

Va t-on demain traverser la planète en train ? Visiblement, des officiels chinois répondent par l'affirmative. Au printemps 2014, un responsable des chemins de fer a évoqué publiquement l'étude d'une ligne à grande vitesse reliant la Chine à San Francisco, via un tunnel de 200 kilomètres sous le détroit de Béring, qui sépare la Russie de l'Alaska (un projet déjà envisagé par le tsar Nicolas II au début du XXe siècle). En tout, la ligne mesurerait 13 000 kilomètres, parcourus à 350 km/h... Mais l'appétit du TGV chinois ne s'arrête pas là. D'ici 2050, Pékin envisage de connecter son réseau avec les LGV européennes. Bref, prendre un train Gare de l'est, à Paris, à destination de Shanghai pourrait un jour devenir une réalité... 

Voir notre dossier complet et les cartes du parcours

 

Suggestions de contenus