Metz vers 1860

Metz ne peut pas grandir. La ville demeure enfermée derrière ses fortifications tandis que la menace prussienne se précise. Au-delà des murs, tout n'est que champ de tir, casemate et, lorsque l'armée l'autorise, chemin de fer. Quelques années plus tard, le siège de la ville sera l'un des épisodes tragiques de la défaite de 1870. Et c'est l'annexion à l'Allemagne qui va provoquer la transformation radicale de la cité.
©  IGN

Suggestions de contenus