Metz aujourd'hui

Intégrée à l'Empire allemand (1871-1918), la ville en devient l'une des vitrines. Les fortifications sont rasées au début du XIXe siècle, remplacées par des forts plus lointains. La construction d'une "Nouvelle ville", spacieuse, aérée où se côtoient influences françaises et germaniques est entreprise. Elle se poursuit après le retour à la France. Après la Seconde guerre mondiale, la ville ne peut se développer vers l'ouest, en raison du relief et des crues de la Moselle. C'est donc vers l'est que se développent quartiers résidentiels et nouvelles zones d'activités. Le centre-ville échappe de peu au bulldozer, puis est réhabilité à partir des années 1970. Le tracé vert représente les limites approximatives de la ville au milieu du XVIIIe siècle.
©  IGN

Suggestions de contenus