Toulouse 1857

1832. Toulouse fait tomber ses remparts, remplacés par une ceinture d'élégants boulevards. La population de la ville triple au cours du siècle. Sur cette carte d'état-major de 1857, les percées de la rue Alsace-Lorraine, de la rue du Languedoc ou de la rue de Metz, inspirées par la doctrine haussmannienne, ne sont pas encore réalisés. Les venelles du centre-villes n'ont pas encore été entièrement "rectifiées".
©  IGN

Suggestions de contenus