Dévastation

La plupart des soldats de la division Das Reich quittent le village entre 21 heures et 22h30. Le lendemain, des SS rassemblent les cadavres, les enterrent ou rendent leur identification impossible. En tout, seuls une trentaine d'habitants a réussi a fuir Oradour-sur-Glane. Au milieu des ruines et des cadavres gît la voiture du médecin.
©  Brian Harris / Rex Feat / REX / SIPA

Suggestions de contenus