L'Internaute > Insolite > 
Les candidats farfelus > Marlène

"Un nouveau parti pour le droit au plaisir"

Marlène
Marlène © Le Parisien / Philippe Desprez

Marlène, candidate à la présidentielle
En 1995, l'actrice Marlène Mourreau se présente aux élections présidentielles sous la houlette de Patrick Sébastien. Son parti de la Liberté et de l'Amour, le PLA propose des mesures comme l'institution d'une journée de l'amour, la gratuité des préservatifs, le mariage homosexuel…

La République du plaisir

Cindy'Lee

Cindy'Lee
© Le Parti du Plaisir

Malgré l'échec cuisant de la candidate, sa campagne donne des idées à une autre blonde d'envergure. Ainsi, en 2001, la course aux municipales de Paris accueille une nouvelle concurrente, Isabelle Laeng, une strip-teaseuse qui se surnomme Cindy'Lee. Elle fait campagne dans le Ve arrondissement, très légèrement vêtue, et distribue, avec ses amies go-go danseuses, des tracts aux passants étonnés. Elle se présente aux législatives l'année suivante à défaut d'avoir réuni les 500 signatures nécessaires pour l'élection présidentielle. Cette militante plutôt particulière propose d'instituer une République du plaisir. Voici quelques-unes de ses idées :

Prospectus de campagne de Cindy'Lee

» Créer un Samu sentimental (à l'image du Samu social) pour venir en aide aux personnes solitaires ou en manque d'amour
» Instaurer un jour de congé dans l'année dédié à l'amour
» Réduction du temps de travail à 32 heures pour favoriser les loisirs
» Le préservatif à 0,10 €
» Réduire l'usage de la voiture, promouvoir les circulations dites "douces"
» Promouvoir le naturisme, aménager de nouvelles zones y compris en milieu urbain
» Développer partout "la démocratie participative" afin que le citoyen s'implique dans la vie de la cité.

Maismalgré des promesses pleines de bons sentiments, Cindy'Lee ne conquiert pas beaucoup d'électeurs puisqu'elle totalise seulement 0,41 % des suffrages exprimés.

Magazine Insolite Envoyer | Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité