Grippe A, virus H5N1 : le complot des labos pharmaceutiques

La grippe A : un complot des laboratoires pharmaceutiques ? © Hemera / Thinkstock

Le virus H5N1, responsable de la grippe A, est-il l'invention des lobbys pharmaceutiques ?

Lors de l'apparition des premiers cas de grippe A au Mexique en avril 2009, elle s'appelait au départ grippe mexicaine, cette pandémie touche uniquement les porcs. Dès l'annonce des premières victimes humaines, la planète s'affole et la théorie du complot est invoquée, comme à chaque pandémie. Au plus fort de la crise sanitaire, le chiffre d'un tiers de victimes parmi l'humanité contribue à la psychose. En réalité, seulement 200 à 300 personnes en sont mortes.  

Le business des vaccins 

En novembre 2009, les premiers vaccins sont disponibles et le "complot" pharmaceutique bat son plein. Des conspirationnistes prétendent que le virus a été fabriqué en laboratoire à des fins mercantiles. Mais en janvier 2010, la polémique reprend lorsque la France se rend compte qu'elle a commandé beaucoup trop de doses. La folie de la grippe A a effectivement profité à l'industrie pharmaceutique. Suite aux commandes de l'Etat, le chiffre d'affaires de Sanofi-Aventis, GlaxoSmithKline et Novartis, a bondi en 2009. L'autre complot évoqué est le danger supposé du vaccin qui serait en fait une tentative d'attaque bactériologique contre l'Homme. Un vrai roman de science-fiction.  

Suggestions de contenus