Jacques Chirac affaibli avant son procès

3 septembre 2011. A quelques jours du début de son procès des emplois présumés fictifs de la ville de Paris, Jacques Chirac annonce, via ses avocats, qu'il n'ira vraisemblablement pas devant les juges. Il n'aurait plus "l'entière capacité" d'y participer, en raison, selon un proche, d'un état de santé "dégradé" cet été. La santé de l'ancien chef de l'Etat, finalement condamné le 15 décembre, sera l'une des grandes questions de 2011.

Suggestions de contenus