Les légendes sur la fin du monde Paco Rabanne et le 11 août 1999

En 1999, le couturier et extralucide Paco Rabanne annonce la fin prochaine du monde dans son ouvrage "1999, le feu du ciel" paru en mai 1999. L'homme prédit qu'à 11h22, le 11 août 1999, la station spatiale Mir va s'écraser sur Terre. Les débris tombés devraient détruire Paris et plusieurs autres cités. Le point d'impact est précis (le château de Vincennes) et la description de l'apocalypse toute autant : des incendies gigantesques et des débris de plutonium ravageront la capitale française mais aussi plusieurs villes du sud-ouest comme Auch, Condom, Mirande et Marmande. 

une éclipse solaire
Une éclipse solaire © Vladimir Wrangel / Fotolia.com

L'éclipse solaire du 11 août 1999

Paco Rabanne, de son vrai nom Francisco Rabane da Cuervo, est un couturier espagnol qui a ouvert sa maison de couture à la fin des années 1960. Connu pour ses créations difficiles à porter, robes entre autres en métal et aluminium, Paco Rabanne est aussi coutumier des déclarations sur ses vies antérieures fantasques et des prédictions extralucides. Le 11 août 1999 n'est pas une date laissée au hasard. Elle correspond à une éclipse totale de soleil. Cet événement, rare et prévisible, inquiète à l'aube du passage à l'an 2000. Le couturier se justifiait à l'époque par une vision qu'il aurait eu à l'âge de dix sept-ans, en se promenant sur les quais de Seine, de personnes brûlées vives errant dans les rues de Paris. Il a trouvé la date précise des années plus tard grâce à une nouvelle interprétation des prophéties de Nostradamus selon laquelle une catastrophe majeure se produirait ce jour-là. Le 11 août 1999, le soleil a bien disparu pendant plus de 2 minutes mais la station Mir ne s'est jamais désintégrée. Elle finira démantelée progressivement en 2001.

Autour du même sujet