Le monstre du Loch Ness, réel ?

La légende du monstre du Loch Ness fascine encore : certains y voient une trace possible de dinosaures marins disparus. © jeffrey banke_123RF
La légende dure depuis le VIe siècle et le témoignage oculaire d'un moine irlandais, jusqu'au dispositif qu'a installé Google Street View en 2015 pour scanner le lac. Celle d'un monstre aquatique baptisé Nessie dans le lac du Loch Ness, en Ecosse, notamment "aperçu" dans ses eaux le 18 octobre 1943. La légende aquatique a intrigué les esprits du monde entier et alimenté des décennies de recherches scientifiques. En 1934, un médecin du nom de Robert Kenneth Wilson a même produit une "photographie" du monstre rebaptisé Nessie. Soixante ans plus tard, l'homme a révélé sa supercherie : la photo était truquée. Le 13 avril 2016, une énième expédition scientifique remonte long cou et corps bosselé à la surface du Loch. Fausse joie : il s'agit d'un sous-marin en carton-pâte, décor d'un film des années 60 tourné dans les Highlands. Pour Hugo Coniez, agrégé d'histoire passionné d'énigmes, "puissent les rêveurs nous pardonner, il n'y a rien au fond du Loch ness, si ce n'est (...) quelques troncs d'arbres en voie de décomposition."
Suggestions de contenus