Jack l'éventreur : pas d'identité

Un passage à Whitechapel, le quartier où Jack l'Eventreur a commis la plupart de ses crimes. © Pere sanz / 123RF
Il n'est pas une légende : Jack l'éventreur, alias Jack the ripper, a bel et bien existé. Seule son identité demeure un mystère. La terreur s'est emparée du quartier d'East End de Londres (Royaume-Uni) lorsqu'entre 1888 et 1891, onze femmes ont été sauvagement tuées. Toutes ont subi des mutilations à l'abdomen - d'où le surnom d'éventreur - par un homme coiffé d'un haut-de-forme et vêtu de noir. Dès lors, la police se lance dans une chasse à l'assassin. Quatre suspects sont entendus mais aucun n'a été identifié comme l'auteur des meurtres sordides. L'histoire de Jack l'éventreur, qui a fait la une de tous les journaux et terrifié la planète, continue de fasciner historiens et policiers. En septembre 2014, des journaux du monde entier ont annoncé que le tueur en série avait été identifié grâce à l' analyse ADN d'un foulard, en fait erronée. Pour l'agrégé d'Histoire Hugo Coniez "l'identité de Jack l'Eventreur reste un profond mystère". Et avec le temps, la possibilité de découvrir des indices s'amenuise.
Suggestions de contenus