Salle des martyrs du Jeu de Paume

De 1940 à 1944, une salle du Jeu de Paume a été baptisée "Salle des martyrs" puisqu'elle abritait les œuvres volées exclusivement visibles par Goering. Sur ses murs, des toiles modernes de Braques, Chagall, Dali, Léger, Picasso ou encore Matisse qui servaient de monnaie d'échange avec des œuvres dites classiques plus appréciées des nazis.
©  Bundesarchiv, B_323_Bild-310-027

Suggestions de contenus