Séville

Les habitants de Séville vivraient 10,2 mois supplémentaires si la pollution diminuait. © Guy Duchesne / Galerie L'Internaute
Après Barcelone, Séville est la deuxième ville espagnole la plus polluée de l'enquête Aphekom. Le taux de particules fines est de 22,9 PM2.5. Si ce taux diminuait à 10PM2.5, les habitants de Séville pourraient vivre 10,2 mois de plus. Métropole dense et au trafic routier important, la capitale andalouse souffre du rejet de CO2. Tous ses monuments, y compris les plus fameux, subissent le noircissement de leurs façades. Après les vélos en libre-service et un métro, la municipalité veut mettre en place un tramway et des bus électriques pour améliorer toujours plus la qualité de son air. 
Suggestions de contenus