Valence

L'espérance de vie pourrait augmenter de près de 10 mois si Valence diminuait son taux de pollution. © Amparo SANTA EMILIA / Galerie L'Internaute

Si la ville espagnole de Valence arrivait à diminuer son niveau de pollution, l'espérance de vie de ses habitants augmenterait de 9,9 mois. Le taux de particules fines dans l'air était de 23,4 PM2.5, entre juillet 2008 et mars 2011, selon l'étude Aphekom. La troisième ville d'Espagne dépasse régulièrement les niveaux de pollution autorisés, notamment lors de fortes chaleurs. Depuis plusieurs années, l'Europe pointe du doigt le pays pour ses lacunes en matière de règlementation anti-pollution. A Valence, comme dans les autres cités espagnoles visées, le trafic routier est la cause majeure de la pollution atmosphérique. Les risques de mort prématurée, d'accidents cardiovasculaires ainsi que des retards de croissance des foetus sont directement imputables à l'air souillé.



Suggestions de contenus