Grenade

La réduction de la pollution atmosphérique à Grenade permettrait de vivre 9,3 mois de plus. © Isabel ORBEA
Située dans les terres d'Andalousie, la ville de Grenade bénéficie d'un climat chaud marqué par l'absence de vents. La pollution, causée par les émissions de dioxyde de carbone du trafic routier, stagne au-dessus d'elle. Ainsi, ses habitants pourraient gagner 9,3 mois d'espérance de vie si celle-ci diminuait. Actuellement le taux de particules fines dans l'air est évalué à 21,4 PM2.5. Pour les experts, ce chiffre doit être ramené à 10 PM2.5 car au-dessus, le niveau de pollution présente des dangers pour la santé publique.
Suggestions de contenus