Lille

La population de Lille gagnerait près de 6 mois de vie supplémentaire si la pollution diminuait dans la cité. © Louis Flahaut / Galerie L'Internaute

Deuxième ville française touchée par la pollution : Lille. La capitale du Nord-Pas-de-Calais subit elle-aussi un taux de particules fines supérieur à la norme autorisée par l'Europe, soit 16 PM2.5 au lieu des 10 PM2.5 permis. En cause, les rejets d'oxydes d'azote, de monoxyde de carbone et de gaz carbonique des véhicules. La réduction de la pollution dans l'agglomération de Lille permettrait à ses habitants de vivre près de 6 mois de plus. Si globalement la pollution diminue depuis une dizaine d'années à Lille, elle reste encore à un niveau important.

 La pollution à Lille

Suggestions de contenus