Paris

Les Parisiens pourraient gagner 5,8 mois d'espérance de vie si la pollution diminuait. © Serge AGOMBART / Galerie L'Internaute

Paris, ville polluée... L'information ne date pas d'aujourd'hui. Mais surprise ! D'après l'étude Aphekom sur 25 villes européennes, la capitale française arrive en 14e position et derrière deux autres villes de l'Hexagone, Marseille et Lille. Diminuer la pollution et notamment les particules fines reviendrait à donner 5,8 mois supplémentaires d'espérance de vie à ses habitants. La pollution atmosphérique parisienne provient essentiellement du trafic routier et notamment des véhicules sur le périphérique qui entoure la cité. Par temps chaud et faible vent, c'est-à-dire au printemps et l'été, les pics de pollution sont régulièrement franchis. Le taux des particules fines dans l'atmosphère parisien est estimé à 16,4 PM2.5.

 

 La pollution à Paris
Suggestions de contenus