Lyon

A Lyon, la durée de vie gagnée en cas de diminution de la pollution est estimée à 5,7 mois. © Chantal Surquin / Galerie L'Internaute
Lyon est la 4e ville française à apparaître dans l'étude sur la pollution en Europe. Entre juillet 2008 et mars 2011, les experts estiment le taux de particules fines à 16,5 PM2.5, au lieu des 10 PM2.5 autorisés par l'Union européenne. Si la ville réussissait à respecter le seuil maximal préconisé, ses habitants gagneraient 5,7 mois d'espérance de vie. Le trafic routier est responsable de 75% des émissions de polluants dans l'agglomération. L'objectif de respect du seuil de pollution imposé par l'Europe à la fin 2010 n'a pas encore été atteint. Comme initiatives favorables, la municipalité et le Grand Lyon développent l'usage de véhicules propres au GPL ou à l'électricité.

 La pollution à Lyon
Suggestions de contenus