Bordeaux

5 mois d'espérance de vie en plus si la pollution baisse à Bordeaux. © Marie Jeanne Baillet / Galerie L'Internaute

A Bordeaux, les scientifiques estiment que les habitants pourraient gagner facilement 5 mois d'espérance de vie si la pollution venait à diminuer. Le taux de particules fines est ainsi de 15,7 PM2.5 alors que le seuil maximal imposé par l'Europe est de 10 PM2.5. Si globalement la qualité de l'air est bonne dans l'agglomération bordelaise, des pics de pollution sont enregistrés lorsque la température augmente et vent faible mais aussi en cas de froid. Les scientifiques ont récemment constaté le dépassement du seul d'alerte début mars avec des températures hivernales qui favorisent la concentration de polluants. Là-aussi, le trafic routier est pointé du doigt.

 La pollution à Bordeaux


Suggestions de contenus