Naufrage du ferry en Corée-du-Sud : les derniers messages poignants des victimes

Naufrage du ferry en Corée-du-Sud : les derniers messages poignants des victimes Les SMS envoyés par les lycéens disparus à bord du ferry qui a coulé au large de la Corée–du-Sud commencent à être communiqués. Des messages d'amour, d'espoir, d'appel au secours ou de résignation toujours poignants.

Ils sont près de 300, des adolescents en voyage scolaire pour la plupart, disparus dans le naufrage du ferry qui s'est abîmé au large de la Corée-du-Sud après avoir heurté un obstacle alors qu'il les emmenait sur un île du sud du pays. Des proches ont dévoilé des messages envoyés depuis leurs téléphones portables par les victimes juste avant leur disparition. Parmi eux, celui de Kim Woong-Ki, un garçon de 16 ans, qui a envoyé un message de panique à son grand frère tandis que la bateau coulait : "La pièce dans laquelle je suis penche à 45 degrés, mon téléphone ne marche plus très bien". Son frère aîné lui a répondu de ne pas paniquer et de faire ce qu'on lui disait pour "s'en sortir", avant de perdre le contact.

De nombreux appels et messages textuels envoyés aux parents relatent la confusion qui régnait à bord avant le naufrage, une jeune fille expliquant par exemple à sa mère qu'elle n'avait pas encore eu le temps de mettre son gilet de sauvetage. Tout près de là, un père a demandé à sa fille de sortir du bateau par SMS. "Papa, je ne peux pas. Le bateau penche trop. Le couloir est plein de gens", lui a-t-elle répondu dans un ultime message. D'autres SMS dévoilés se veulent quant à eux plus rassurants : "Papa, ne t'en fais pas. Je porte mon gilet de sauvetage et je suis avec les autres filles. Nous sommes dans le bateau, dans le couloir". "Je t'envoie ceci au cas où je ne puisse plus te le dire. Maman je t'aime", a aussi écrit le jeune Shin Young-Jin à sa mère sur son téléphone. Pour une fois, la fin aura été plus heureuse. RTL nous rapporte que je jeune garçon fait partie des rares rescapés et à donc pu retrouver sa mère

Mercredi matin, le ferry s'est immobilisé brusquement après avoir heurté un objet. L'équipage aurait alors demandé aux passagers de ne pas bouger de leurs sièges ou de leurs cabines pendant environ 30 minutes. Une consigne aujourd'hui très critiquée, piégeant de nombreux passagers quand le bateau a piqué du nez pour s'enfoncer dans la mer.

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google