Vol MH17 de Malaysia Airlines : les causes du crash se précisent

Vol MH17 de Malaysia Airlines : les causes du crash se précisent Les responsables du tir qui a abattu l'avion du vol MH17 en Ukraine sont-ils les séparatistes pro-russes ? Un faisceau d'accusations et d'éléments compromettants se dégagent, mais aucune certitude n'est établie.

L'avion de ligne de la Malaysia Airlines a été abattu jeudi 17 juillet vers 17h30 dans l'est de l'Ukraine, heure à laquelle le signal de l'appareil a été coupé, selon la compagnie. L'hypothèse d'un tir de missile air-sol ne fait ce vendredi matin plus vraiment de doutes. Les secouristes ont découvert sur le lieu du crash du MH17 une boîte noire. Selon les premiers éléments transmis, l'appareil volait à 10 000 mètres (30 000 pieds) lorsqu'il a été abattu. Le crash est survenu dans une zone du pays détenue par les séparatistes, ce qui fait porter les soupçons sur une responsabilité des pro-russes, voire de responsables russes accusent certains. Que sait-on exactement ?

Une vidéo compromettante - Ce vendredi 18 juillet, une vidéo dévoilée par les services secrets ukrainiens, et donc à prendre avec précaution, tend à prouver que les séparatistes sont directement responsables du crash de l'avion de la Malaysia Airlines. Sur l'enregistrement, une conversation parfaitement audible permet d'entendre l'un des interlocuteurs qui affirme, 20 minutes après le crash, avoir abattu par erreur un appareil civil. "L'avion s'est détruit en vol près des mines de Petropavloskaïa. La première victime a été découverte, c'est une femme, une civile... Merde, c'est presque sûr que c'était un avion civil", peut-on entendre sur la bande. Kiev accuse sans ambages les séparatistes pro-russes, par la voix de son président, Petro Porochenko, qui affirme qu'il s'agit clairement d'un "attentat". Les séparatistes accusent quant à eux le régime de Kiev d'être seul responsable.

Un avion confondu avec un appareil militaire ? - Un haut responsable des forces séparatistes, Igor Strelkov, a mis en ligne un message sur un réseau social russe, indiquant qu'un appareil ennemi, un avion de transport militaire, avait été abattu dans l'après-midi jeudi 17 juillet : "On vient d'abattre un An-26 près de Snijné, il traîne quelque part derrière la mine Progress" peut-on lire. En bas de ce post, deux images confirment un crash d'avion, qui semblent correspondre à celles du vol MH17 de la Malaysia Airlines. Le message du responsable séparatiste, qui se présente comme "ministre de la Défense" du régime indépendantiste, a ensuite été supprimé et remplacé par un autre, affirmant qu'aucun avion civil n'avait été touché.  

Un missile russe ? - Difficile de savoir si l'armée ukrainienne ou les forces séparatistes disposent d'un arsenal capable d'abattre un appareil à 10 000 mètres. Selon plusieurs experts s'exprimant ce matin dans les médias français, l'hypothèse d'un missile sol-air de fabrication russe serait la plus crédible. Les indépendantistes ont-ils eu accès à ses armes ? Si oui, les autorités militaires russes sont-elles impliquées dans une transmission de missiles. Sur les réseaux sociaux, plusieurs photos mises en ligne par Ukraine Reporter laisse croire que de telles armes circulent dans l'est du territoire ukrainien.

Article le plus lu - Macron fait un mea culpa › Voir les actualités

Annonces Google