Daesh : des enfants torturés, crucifiés, vendus comme esclaves par les islamistes

Daesh : des enfants torturés, crucifiés, vendus comme esclaves par les islamistes L'Etat islamique perpètre des atrocités dans le territoire qu'il contrôle en Irak et en Syrie. Un rapport de l'ONU rend compte de l'ampleur de la barbarie vis-à-vis d'enfants.

Le Comité des droits de l'enfant de l'ONU (CRC) vient de publier un rapport édifiant sur les agissements de membres de l'Etat islamique, dans lequel on apprend que des atrocités sont commises sur "un grand nombre d'enfants". Renate Winter, l'un des experts indépendants, membre du comité, a présenté son travail mercredi 4 janvier, faisant part de ses vives inquiétudes : "Nous avons des informations selon lesquelles des enfants, notamment des enfants déficients mentaux, sont utilisés comme kamikazes. Et très probablement sans qu'ils ne s'en rendent compte". Des enfants de 8 à 10 ans sont recrutés comme soldats par Daesh, a expliqué le comité des Nations Unis, et des vidéos sont mises en ligne par les jihadistes pour le montrer.

Le comité de l'ONU rapporte également que des familles vendent leurs enfants au groupe armés. Certains, le plus souvent appartenant aux communautés Yazidi ou chrétienne, subissent des sévices sexuels ou des tortures. Le rapport explique que les filles sont habituellement traitées comme des "présents" ou "récompenses" et largement échangées sur des "marchés d'esclaves" ou intégrées à des réseaux de prostitution.

Le rapport fait état de pratiques inhumaines consistant à se servir des enfants comme bouclier humain pour protéger leurs installations sensibles. Des mineurs parfois très jeunes sont forcés à travailler à la fabrication de bombes ou placés à des postes de contrôle. Les experts révèlent aussi l'horreur des assassinats commis sur ceux qui refusent l'autorité. Le CRC fait état de "plusieurs cas d'exécutions de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d'enfants vivants". 

Le CRC exhorte le gouvernement irakiens à intervenir pour lutter contre ces violations à répétition des droits les plus élémentaires des enfants, reconnaissant la difficulté pour l'Etat d'appréhender les jihadistes et "groupes armés non étatiques". 

EN VIDEO - Daesh contrôle désormais un large territoire aussi vaste que le Royaume-Uni :

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google