Attentat en Tunisie : Daesh revendique, les noms des terroristes dévoilés

Attentat en Tunisie : Daesh revendique, les noms des terroristes dévoilés ATTENTAT DE TUNIS - Au moins deux hommes armés ont tué 22 personnes, dont de nombreux touristes, ce mercredi en Tuinisie. Les deux assaillants ont été identifiés. Daesh a revendiqué l'attentat.

[Mise à jour le 19 mars à 19h25] 22 morts, dont 20 touristes étrangers et deux Français. Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat de Tunis dans un message audio diffusé ce jeudi après-midi, au lendemain de l'attaque. La proximité géographique avec la Lybie et les bases d'Al Qaïda au Maghreb islamique laissaient à penser jusqu'à présent que les assaillants étaient plutôt proches d'Aqmi. Selon les dernières informations, le lien entre les terroristes tués dans l'assaut et l'organisation Etat islamique reste cependant à confirmer.
Plus tôt dans la journée, les autorités tunisiennes indiquaient que les auteurs des attentats avaient été identifiés. Il s'agirait de Yassine Abidi et Hatem Khachnaoui, deux Tunisiens connus des services de renseignement. Selon les derniers éléments, ce sont eux qui ont fait feu mercredi matin au sein du musée du Bardo, qui était clairement pris pour cible pour viser des touristes étrangers. Les assaillants ont d'abord tiré sur les touristes à l'extérieur, tandis qu'ils descendaient de leur bus. Ils ont ensuite poursuivi leur traque dans les dédales du musée. Le témoignage d'une Française, reproduit par le Parisien, indique qu'il y avait une quarantaine de ressortissants sur place au moment des coups de feu. Les assaillants ont été tués après un assaut des forces spéciales. Un troisième terroriste présumé a été arrêté.
EN VIDEO - Le Premier ministre tunisien a révélé, jeudi, le nom des deux auteurs de l'attaque terroriste du musée du Bardo.

Attentat de Tunis : un bilan très lourd

Parmi les victimes, de nombreux touristes étrangers, "de nationalité italienne, espagnole, polonaise et allemande", ont précisé les autorités tunisiennes. L'AFP rajoutait ce soir que des Français faisaient aussi partie des victimes. La ministre tunisienne du Tourisme a indiqué que l'un d'eux était décédé peu avant 22h30. L'Elysée a ensuite indiqué que deux Français avaient péri dans l'attaque. Selon les autorités françaises, au moins 7 autres compatriotes auraient été blessés, dont une femme qui serait dans un état grave. Ils sont actuellement soignés à l'hôpital Rabta. Au total, 38 personnes ont été blessées. Deux membres des forces d'intervention antiterroriste ont également été abattus, selon un bilan fourni par le ministère de la Santé tunisien.
Le Premier ministre tunisien, Habib Essid, a estimé que le pays était "en danger", et a déclaré que "cette opération lâche vise en premier lieu l'économie tunisienne". Le tourisme constitue une manne conséquente pour la Tunisie puisqu'il représente 7 % du PIB. Après l'instabilité lié au "printemps tunisien", il commençait à redécoller dans le pays. Le président de la République, François Hollande, a exprimé sa solidarité avec le peuple tunisien, tout comme le ministre des Affaire étrangères français, Laurent Fabius et le Premier ministre, Manuel Valls.

L'attaque n'a pas encore été revendiquée mais la Tunisie est menacée par des groupes djihadistes depuis plusieurs années.

Article le plus lu - Ecoutez l'album de Johnny Hallyday › Voir les actualités

Annonces Google