Après Cecil le lion, le plus grand éléphant d'Afrique tué par un chasseur

Après Cecil le lion, le plus grand éléphant d'Afrique tué par un chasseur Un chasseur allemand a payé 53 000 euros pour tuer le plus grand éléphant d'Afrique, au Zimbabwe, où Cecil le lion avait été abattu trois mois plus tôt.

Nouveau scandale concernant la chasse d'animaux sauvages en Afrique, trois mois après la polémique sur la mort de Cecil le lion, tué par un dentiste américain. Cette fois, c'est un éléphant âgé de plus de 50 ans, considéré comme un trésor national pour le Zimbabwe, qui a été abattu par un chasseur allemand. Le pachyderme était si imposant que ses défenses, qui pesaient près de 60 kilos, touchaient le sol, se rappelle le président de l'association des opérateurs de safari au Zimbabwe, Emmanuel Fundira. Selon le site du journal britannique The Daily Mail, le chasseur allemand aurait déboursé la somme de 53 000 euros (39 000 livres sterling) pour une longue traque dans le parc national de Gonarezhou, qui a duré près de trois semaines.

Ce dernier avait opté pour la formule "Big Five", une chasse qui consiste, comme son nom l'indique à tuer cinq animaux, les plus représentatifs de la savane africaine, à savoir un buffle, un lion, un léopard, un rhinocéros et un éléphant. Certains soupçonnent d'ailleurs que le chasseur ait fait venir le pachyderme quinquagénaire depuis l'Afrique-du-Sud voisine. Quoi qu'il en soit, ce drame s'ajoute à celui des 40 éléphants qui ont été retrouvés morts, visiblement empoisonnés au cyanure par les braconniers ces deux derniers mois dans le pays. Les éléphants, comme les rhinocéros, sont les premières victimes du braconnage dans la région car ils sont recherchés pour l'ivoire de leurs défenses et de leurs cornes.

VIDEO - Mort du lion Cecil : le Zimbabwe restreint la chasse aux grands animaux sauvages

 

 

Article le plus lu - Manuel Valls à Barcelone : fin du mystère ! › Voir les actualités

Annonces Google