Abou Bakr al Baghdadi : la mort du chef de Daesh reste une hypothèse

AL BAGHDADI - Mort ou vivant ? Malgré la reprise de Mossoul par les forces antiterroristes irakiennes, le chef du groupe Etat islamique reste introuvable.

[Mis à jour le 26 juillet 2017 à 17h17] Malgré la reprise de Mossoul par les forces antiterroristes irakiennes, personne n'est sûr de la mort du chef du groupe Etat islamique Abou Bakr al Baghdadi. Pas de traces de l'homme le plus recherché de la planète aux yeux des Américains dans grande mosquée Al Nuri de Mossoul, là où le puissant terroriste avait autoproclamé son "califat" en 2014. Sa mort a été annoncée plusieurs fois ces dernières années mais il n'y a jamais eu de preuves, le mystère reste entier.

Le 16 juin dernier, le ministère de la Défense de Moscou a déclaré dans un communiqué public qu'une attaque menée le 28 mai par ses soldats aurait conduit à l'élimination d'Abou Bakr al Baghdadi, mais ce n'est étayé d'aucune preuve tangible de la mort du chef de l'Etat islamique. Son dernier signe de vie date du 3 novembre 2016. Alors que la bataille de Mossoul avait commencé quelques semaines avant, Abou Bakr al Baghdadi avait appelé ses troupes, qui l'adulent, à résister. 

La mort d'Abou Bakr al-Baghdadi bientôt confirmée ?

De fait, la mort d'Abou Bakr al Baghdadi ne pourra probablement être confirmée que par les membres du groupe de l'Etat islamique eux-mêmes, ce qui peut prendre du temps. Comme le rappelle le journal Le Monde, "les talibans afghans avaient ainsi gardé secrète la mort, en avril 2013, le mollah Omar (leur leader NDLR). Ils ne l'ont reconnue qu'en juillet 2015." S'il n'est pas mort, l'hypothèse pour expliquer le silence du chef de l'Etat islamique serait qu'il soit dans l'incapacité de communiquer avec le monde extérieur, caché, comme le fut la tête pensante d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden,dans une maison surprotégée au Pakistan avant sa mort en 2011.

Qui est Abou Bakr al-Baghdadi ?

Le chef de Daesh, considéré par les membres du groupe terroriste Daesh comme cafife Ibrahim", s'appelle en réalité Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri. Cet homme né à Falloujah en 1971 est un ancien membre d'Al-Qaïda en Irak. C'est lui qui a été désigné successeur d'Abou Omar al-Baghdadi à la tête du groupe Etat islamique en 2010. En 2014, il s'autoproclamera commandeur des musulmans, mais son autorité ne sera en réalité jamais reconnue que par une partie des salafistes jihadistes. Voici son portrait en vidéo :

Photo d'Al-Baghdadi mort

Des images censées montrer le leader de Daesh décédé circulent sur Internet et sur les réseaux sociaux. Il s'agit en réalité de fausses images, qui témoignent de la guerre d'influence qui s'exerce sur la toile. Si on ignore l'origine véritable des clichés supposés montrer la dépouille d'Abou Bakr al-Baghdadi, le site qui relaie les images reconnait que "l'authenticité de la  photographie que nous publions ici a été remise en question par la majorité des observateurs".

Article le plus lu : Ouragan Maria : les premières images choc en Guadeloupe : voir les actualités

Autour du même sujet