G20 : Macron un peu perdu (et autres images insolites)

G20 - Les photos et vidéos de la rencontre Trump - Poutine au G20, qui se déroule à Hambourg, étaient particulièrement attendues, comme les premiers pas d'Emmanuel Macron dans la cour des grands... Voici 5 images étonnantes de ces rendez-vous au sommet.

[Mis à jour le 7 juillet 2017 à 20h52] Le sommet du G20, qui se tient à Hambourg, en Allemagne, ce week-end, sera le premier d'Emmanuel Macron. Mais Angela Merkel, qui a revêtu ses habits de maîtresse de cérémonie pour l'occasion, reçoit aussi d'autres invités prestigieux dont Donald Trump et Vladimir Poutine. Le président américain et le maître du Kremlin ont donné lieu à la première image forte de ce G20 en se serrant la main en coulisses dès ce matin, alors que les chefs d'Etat des 20 plus grandes puissances venaient d'arriver dans la ville allemande. Le face-à-face entre les deux hommes s'annonçait sous haute tension. Les deux hommes se sont pourtant salués à deux reprises, avec le sourire, sans laisser paraître la moindre acrimonie, avant et pendant un tête à tête cordial dans l'après-midi :

1- La double rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine ce matin et cet après-midi

"C'est un honneur d'être avec vous", a déclaré Donald Trump au début de la rencontre en saluant son homologue d'une franche poignée de mains. "Je suis ravi de vous rencontrer et j'espère que (...) cette rencontre se soldera par un résultat positif", a renchéri Vladimir Poutine. "Nous avons parlé au téléphone, mais les conversations téléphoniques ne sont jamais suffisantes", a souligné le chef d'Etat russe.

Donald Trump s'est aussi affiché tout sourire avec Emmanuel Macron, en marge des premières réunions de travail. Un Emmanuel Macron qui semble avoir eu le plus grand mal du monde à trouver sa place sur la photo de famille inaugurant ce G20. Sur plusieurs vidéos, on voit le président français se frayer un chemin dans la rangée des grands de ce monde pour prendre position aux côtés de Donald Trump. Une séquence qui a provoqué les railleries de la presse internationale (voir ci-dessous l'article du Telegraph). Quelques minutes plus tard, la poignée de mains entre le président français et Donald Trump, face à Angela Merkel, a donné lieu à d'autres images insolites. Après leur première empoignade très commentée à Bruxelles il y a quelques semaines, Donald Trump a attrapé la main d'Emmanuel Macron pour un "bro clasp", une poignée de mains inversée, d'ordinaire à usage plus informel voire amical. Une façon de "gagner" ce match retour ?

2- Emmanuel Macron tente (difficilement) de rejoindre sa place sur la photo de famille

Pour l'anecdote, sachez qu'Emmanuel Macron ne s'est pas trompé en allant se placer, au bout d'un parcours interminable, à la droite de Donald Trump. Selon le protocole, les présidents doivent en effet figurer au premier rang de la photo, selon leur ancienneté. Emmanuel Macron, élu en mai, et Donald Trump, investi en janvier, étaient donc bien les présidents les plus "récents" sur la liste. Le deuxième rang est théoriquement réservé aux chefs de gouvernement et le troisième aux représentants des organisations internationales telles le FMI ou la banque mondiale. Si ce n'est Angela Merkel, placée devant et au centre parce qu'elle représente le pays hôte du G20, tout le monde était donc finalement à sa place sur le cliché.

3- Emmanuel Macron et Donald Trump en marge de la photo de famille du G20

G20 : Trump et Macron
Donald Trump et Emmanuel Macron au G20 en marge de la photo de famille des chefs d'Etat. ©  Odd ANDERSEN / AFP

4- La poignée de mains entre Donald Trump et Emmanuel Macron avant le coup d'envoi du G20

5- Derrière Angela Merkel, quelques secondes avant le début du G20

G20 : Trump et Macron
Donald Trump et Emmanuel Macron au G20 de Hambourg, avec Angela Merkel, avant une réunion de travail. © John MACDOUGALL / AFP

Donald Trump et Vladimir Poutine : une relation compliquée

Après avoir fait l'éloge de Vladimir Poutine, notamment lors de sa campagne pour la Maison Blanche, le président américain a dû battre en retraite devant les soupçons de collusion entre son entourage et le Kremlin et une série de contentieux entre les deux pays. Le premier point de tension entre les deux hommes aura été le spectaculaire revirement des Etats-Unis sur la Syrie en avril. Alors que Vladimir Poutine est l'allié de Bachar Al-Assad, Donald Trump a  décidé, de passer à l'attaque contre le régime de ce dernier après le bombardement à l'arme chimique d'un village tenu par les rebelles syriens.

Les frappes militaires américaines, réalisées à la surprise générale, contre une base de l'armée syrienne située près de Homs, aura provoqué une réaction du Kremlin. Vladimir Poutine fera dire à ses diplomates que ces frappes américaines contre la Syrie étaient perçues à Moscou comme "une agression contre un Etat souverain en violation des normes du droit international, (se fondant) sur des prétextes inventés". Les tensions se sont encore accrues depuis, avec, comme dernier temps fort, la neutralisation, le 18 juin dernier, d'un avion syrien par les américains, qui menaçait selon eux leur allié kurde.

La crise ukrainienne, avec l'annexion de la Crimée en 2014 et la mise en place des sanctions occidentales contre la Russie, mais aussi la lutte antiterroriste, devraient également être au menu des discussions entre les deux hommes, alors que les relations entre Moscou et Washington sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide. Un terrain d'entente pourrait cependant être trouvé selon plusieurs observateurs qui estiment que les États-Unis sont "prêts à explorer la possibilité d'établir avec la Russie des mécanismes communs" de stabilisation de la Syrie, dont des zones d'exclusion aérienne et une "livraison coordonnée de l'aide humanitaire", comme l'a souligné Rex Tillerson à la veille du sommet.

Emmanuel Macron et Donald Trump : le second round ?

Lors de ce G20, les premiers pas d'Emmanuel Macron au milieu de ses homologues sera lui aussi très observé. Selon le Parisien, le président français devrait profiter de l'occasion pour s'afficher comme "l'un des leaders mondiaux sur le climat". A quelques heures de ce G20, la France a d'ailleurs pris soin, par la voix de son ministre de la Transition Nicolas Hulot, de présenter son plan climat pour les 5 prochaines années et au-delà.  Une fois encore, après leur rencontre et leur poignée de mains très commentée à Bruxelles fin mai, c'est bien la relation de Macron avec Donald Trump qui sera scrutée.

Car depuis que le président américain a décidé d'en sortir, sans grande surprise, Emmanuel Macron s'est évertué à consolider l'accord de Paris sur le climat. Le président français se rend au G20 avec l'idée de renforcer l'engagement des Etats membres pour réduire leurs émissions. Après le "Make our planet great again", lancé avec un brin de provocation au président américain sur Twitter,  Emmanuel Macron n'a eu de cesse de s'afficher comme un président écolo, mettant le sujet du climat au menu de toutes ses discussions avec les autres chefs d'Etat, conviant des scientifiques du monde entier à venir travailler en France et allant même jusqu'à recevoir Arnold Schwarzenegger à l'Elysée, pour soutenir son "pacte mondial pour l'environnement". Y aura-t-il un nouvel échange houleux avec le président américain ? Sur le climat, les discussions entre délégations ne seront "pas franchement faciles", a avoué Angela Merkel, en amont du G20. Mais Emmanuel Macron devrait prendre soin de ne pas se fâcher avec Donald Trump, lui qui est l'invité d'honneur du défilé du 14 juillet dans quelques jours.

Article le plus lu : Black Friday : les meilleures affaires en direct : voir les actualités

Vladimir Poutine / Angela Merkel

Annonces Google