Incendie au Portugal : photos et vidéos après le passage des flammes

Incendie au Portugal : photos et vidéos après le passage des flammes PORTUGAL - Les incendies au Portugal ont fait 37 morts et 63 blessés, dont 16 grièvement. Un deuil national de trois jours a été décrété. Les images des feux témoignent de la gravité de la catastrophe.

L'essentiel sur les incendies au Portugal

Au moins 41 personnes ont été tuées par ces feux de forêt qui ont ravagé le Portugal et la région espagnole voisine de Galice, atteints par la sécheresse et balayés par des vents violents au passage de l'ouragan Ophelia. Ces incendies ont fait 37 morts et 63 blessés, dont 16 grièvement, dans le centre et le nord du Portugal. Six des sept personnes portées disparues la veille ont été retrouvées saines et sauves, selon les autorités des deux pays. La protection civile ne signalait plus aucun foyer actif "important" depuis l'aube ce mardi. Les soldats du feu ont été aidés par la pluie qui s'est mise à tomber dans la nuit de lundi à mardi.

En direct - Incendies au Portugal

18:38 - Plus de danger au Portugal

[FIN DU DIRECT] Même si quelques foyers subsistent, l'ensemble des feux a été maîtrisé par les pompiers portugais et il ne devrait plus y avoir de danger pour les populations. Pour rappel, le bilan de ces incendies est très lourd : 41 personnes ont péri au total, dont 37 au Portugal. La région de la Galice en Espagne a aussi été impactée avec quatre décès. Ces feux qui ont ravagé le centre et le nord du pays interviennent peu de temps après ceux qui avaient coûté la vie à 64 personnes en août dernier. Le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a renouvelé sa promesse de "passer de la parole aux actes" afin d'éviter ces incendies meurtriers à répétition, grâce à "des réformes profondes" en matière d'aménagement des forêts et de lutte contre les incendies.

17:51 - Les enquêtes se mettent en place pour déterminer l'origine des feux

Après les incendies qui ont ravagé le Portugal et la Galice en Espagne, les autorités explorent "différentes pistes d'enquête", a indiqué Alberto Nuñez Feijoo, président de la communauté autonome de Galice. Il a d'ailleurs évoqué la piste intentionnelle, tout comme Mariano Rajoy, le chef du gouvernement espagnol. "Ce que nous vivons ici, c'est quelque chose qui ne se produit pas par hasard, ça a été provoqué" a t-il déclaré. (AFP)

17:41 - Des images de fin du monde

Les incendies qui ont ravagé le Portugal en faisant une quarantaine de morts et plusieurs dizaines de blessés ont donné lieu a des images assez effrayantes comme ici à Vieira de Leiria dans le centre du pays.

17:07 - La météo restera favorable

Alors que la pluie est enfin tombé sur le Portugal cette nuit, la météo favorable à la maîtrise des feux devrait se poursuivre dans les prochains jours. Il devrait faire moins chaud et la pluie est annoncée dans le centre et le nord du pays, zones des incendies, au moins jusqu'à jeudi, d'après les prévisions de Météo Portugal.

16:18 - Encore quelques dizaines de feux actifs

Selon une journaliste de France 2 présente sur place, il y aurait encore quelques dizaines de foyers encore actifs au Portugal. Cependant, grâce à la pluie et surtout aux pompiers qui ont lutté toute la nuit, cela n'a rien de comparable avec les 700 feux recensés depuis dimanche et le danger semble être écarté pour les populations. Pour rappel, ces incendies ont fait 37 morts au Portugal et 4 en Espagne. 

15:51 - Le Portugal veut retenir la leçon

Le Premier ministre portugais, Antonio Costa, a renouvelé sa promesse de "passer de la parole aux actes" afin d'éviter ces incendies meurtriers à répétition, grâce à "des réformes profondes" en matière d'aménagement des forêts et de lutte contre les incendies. Depuis le début de l'année, plus de 350.000 hectares de végétation sont partis en fumée au Portugal, soit quatre fois plus que la moyenne des dix dernières années, selon les estimations du Système européen d'information sur les feux de forêt (AFP).

15:23 - La désolation au Portugal

Les photos montrant les conséquences des incendies au Portugal se multiplient et montre la violence de ces feux, qui on ravagé des centaines d'hectares de forêts et de plaines.

15:07 - Les pompiers fatigués mais encore sur le terrain

Dans les bois d'Arganil, situés dans la région de Coimbra, des pompiers continuaient eux aussi d'asperger les flancs d'une colline recouverte de cendres noires, d'où s'élevaient des fumerolles blanches. "Notre mission est de venir à bout de tous les points chauds", a expliqué le commandant d'une corporation de pompiers venue de Coruche, à quelque 200 km au sud de là. "Il y a eu beaucoup de pluie dans la nuit, mais pas assez pour éteindre complètement le feu", a-t-il précisé à la télévision publique RTP, ajoutant que les principales difficultés de sa mission étaient liées à "la fatigue physique" de ses hommes et à l'ampleur du périmètre qu'ils étaient chargés de stabiliser. Arrivée dans la nuit, la pluie aura ainsi mis fin à cette vague de feux meurtriers, la deuxième en l'espace de quatre mois. (AFP)

14:43 - Un manque de moyens de communication

Toujours selon les experts chargés d'analyser les raisons des incendies au Portugal, les services de secours sont incapables de communiquer entre eux quand l'infrastructure (lignes téléphoniques, relais de téléphone mobile) a brûlé. Leur système de communication utilise "une technologie vétuste", ont souligné ces experts. Les reporters de l'AFP ont croisé en juin des pompiers qui demandaient leur chemin aux habitants. La Ligue des pompiers volontaires a réclamé lundi des outils 'plus modernes et plus fiables". (avec AFP)

14:15 - Un manque de capacité d'anticipation

Les spécialistes chargés d'analyser les raisons des nombreux incendies qui ravage le Portugal ont également indiqué que le pays ne possèdait pas de météorologues experts en anticipation et lutte contre les incendies. Selon eux, vu les températures inhabituellement élevées en juin, le gouvernement aurait dû renforcer plus tôt le dispositif spécial de combat contre les incendies de forêt, comme il le fait normalement en juillet. Ce dispositif est conçu pour réagir plutôt que pour anticiper.

13:57 - Une trop grande proximité entre les habitations et les espaces naturels

Le parlement portugais avait chargé une douzaine d'experts indépendants de fournir un rapport de commission pour analyser l'immense feu de forêt qui avait ravagé en juin la région de Pedrogao Grande (centre), tuant 64 personnes. Ces même spécialistes ont livré leur analyse quant à ces nouveaux incendies qui ont ravagé le centre et le nord du pays entre dimanche et la nuit dernière. Ils relèvent notamment une trop grande proximité entre les habitations et les espaces naturels. Les populations ne sont pas sensibilisées aux risques des incendies de forêt. Elles ne procèdent pas au débroussaillage des parcelles, pas plus que les municipalités. La ministre de l'Intérieur Constança Urbano de Sousa a déploré lundi que certains continuent à brûler des feuilles dans leurs parcelles en pleine sécheresse. (Avec AFP)

12:43 - Les services de la protection civile défaillants

Dès le départ des feux au Portugal, l'Autorité nationale de la protection civile (ANPC) aurait été lente à réagir et à engager les moyens nécessaires. Les experts ont découvert par exemple que l'hélicoptère anti-incendie que l'ANPC affirmait avoir engagé le premier soir n'avait jamais décollé. D'après ces spécialistes se posent également des problèmes dans la chaîne de commandement de l'ANPC, où les nominations ne correspondent pas aux profils exigés. La commission d'enquête recommande de sélectionner des "professionnels possédant les compétences et l'expérience nécessaires". (AFP)

12:08 - La pluie est arrivée

La pluie, tant attendue au Portugal, est tombée cette nuit. Une bénédiction pour tout le pays et surtout pour les 3 600 pompiers qui combattent les flammes depuis 48h. Le Portugal a enregistré 524 incendies ou départs de feux sur la seule journée de dimanche, du jamais vu depuis 2006.

11:59 - L'eucalyptus favorise les incendies

Produit en masse sur le territoire portugais, l'eucalyptus est fortement décrié à mesure que les incendies se multiplient dans le pays. L'industrie du papier demande de l'eucalyptus, une espèce très inflammable. Le rapport recommande de planter plus de chênes de châtaigners et en général des feuillus plutôt que des pins et des eucalyptus. Le parlement a décidé en juillet de réduire progressivement les surfaces autorisées pour la culture de l'eucalyptus. 

11:47 - Rajoy dénonce des incendies volontaires

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a accusé lundi des incendiaires d'avoir été à l'origine de la majeure partie de ces feux meurtriers. "Ce que nous vivons ici, c'est quelque chose qui ne se produit pas par hasard, ça a été provoqué", a-t-il dit au cours d'une visite en Galice, sa région natale. Pour rappel, les incendies ont fait 39 morts, 36 au Portugal et 3 en Espagne. (AFP)

Lisbonne a d'ores et déjà réclamé une aide de ses partenaires de l'Union européenne pour l'aider à faire face. Les autorités ont rappelé que le pays devait composer avec "des températures nettement au-dessus de la moyenne pour la saison et à l'effet cumulé de la sécheresse qui se fait sentir quasiment depuis le début de l'année". Le passage de l'ouragan Ophelia, aux larges des côtes du pays, a généré des vents violents qui ont participé à attisé considérablement les flammes.

En images : Incendies au Portugal

Autour du même sujet

Annonces Google