Attentat de New York : l'auteur Sayfullo Saipov réclame le drapeau de Daech

Attentat de New York : l'auteur Sayfullo Saipov réclame le drapeau de Daech ATTENTAT A MANHATTAN - Sayfullo Saipov, l'auteur de l'attentat de New York, qui a tué huit personnes au volant d'une camionnette mardi, serait "satisfait" de son acte. Donald Trump se déchaîne contre cet "animal", mais aussi la justice américaine...

L'ESSENTIEL - Une camionnette a fauché de nombreuses personnes en fonçant sur une piste cyclable, dans le quartier de Manhattan, à New York (États-Unis), mardi après-midi. Le dernier bilan officiel fait état de 8 morts et 12 blessés. Le maire de New York, Bill de Blasio, a indiqué qu'il s'agissait bien d'un acte terroriste dès mardi soir. Sayfullo Saipov, un Ouzbek de 29 ans, a été interpellé après être sorti du véhicule avec des armes factices et après avoir été blessé par la police par balle à l'abdomen. Il serait arrivé aux États-Unis en 2010 et se serait radicalisé sur le sol américain. Selon le parquet fédéral, il se dirait "satisfait" de son acte et revendiquerait haut et fort son allégeance à Daech, réclamant même qu'on installe le drapeau noir de l'EI dans sa chambre d'hôpital. Donald Trump a évoqué "un animal" et réclamé la peine de mort. Il fustige aussi le système migratoire et la justice. Dernières infos en direct.

13:01 - L'attentat de New York, un enchaînement extrêmement rapide

Nous clôturons ce direct sur l'attentat de Manhattan. Pour rappel, l'attaque au camion-bélier de ce mardi 31 octobre a fait huit morts. La chronologie fournie mercredi par la police montre que la virée meurtrière, sur une promenade très fréquentée du sud-ouest de Manhattan, en pleine fête d'Halloween, a été ultra-rapide : Sayfullo Saipov, le chauffeur présumé, a loué la camionnette dans le New Jersey juste après 14h00, ralliant rapidement Manhattan avant de foncer autour de 15 heures (21 heures en France) sur la promenade qui longe l'Hudson River. Son ambition était de traverser le pont de Brooklyn pour faire le plus de victimes possibles. Après quelques minutes, il entrait en collision avec le bus scolaire, sortait de son véhicule avec des rames factices et était rapidement appréhendé par les policiers.

11:51 - Sayfullo Saipov a poussé la provocation très loin

Selon les informations livrées dans la nuit par le procureur fédéral qui l'a inculpé Sayfullo Saipov pour "terrorisme", le suspect a poussé la provocation très loin auprès des enquêteurs. l'auteur présumé de l'attentat de Manhattan, en plein coeur de New York, a demandé qu'on installe le drapeau noir de l'Etat islamique dans la chambre de l'hôpital où il est soigné pour la balle reçue à l'abdomen lors de l'attaque. Manifestement sans remord, Sayfullo Saipov a vu ses deux téléphones portables fouillés et de nombreuses images de propagande de l'EI y auraient été retrouvées.

11:45 - Daech n'a pas revendiqué l'attentat de New York pour le moment

Dans la succession de révélations au sujet de l'attentat de Manhattan, un élément semble cruellement manquer à l'appel : celui de la revendication. Alors que Daech s'était empressé de revendiquer l'attentat de Las Vegas il y a quelques semaines, alors que les motivations terroristes (et djihadistes) de son auteur étaient plus que douteuses, l'organisation Etat islamique reste muette pour le moment au sujet de New York. Les motivations de Sayfullo Saipov ont pourtant été, cette fois, clairement exposées et le mode opératoire correspond en de nombreux points aux méthodes prônées par l'EI. Daech, presque éradiqué de Syrie et d'Irak, peut connaitre des difficultés de communication. Il est aussi probable que l'organisation veuille redorer son image après des erreurs factuelles lors des précédentes revendications.

10:49 - Comment Sayfullo Saipov s'est radicalisé ?

Chauffeur d'Uber, Sayfullo Saipov fréquentait la mosquée de Paterson, ville à 60 kilomètres de New York où il s'était installé récemment, après avoir d'abord travaillé comme chauffeur de poids-lourds en Floride, selon plusieurs médias américains. Connu de la police pour des infractions au code de la route, Saipov n'avait "jamais fait l'objet d'une enquête" du FBI ou d'autres services anti-terroristes, avait précisé la police new-yorkaise qui cherche désormais à comprendre comment il s'est radicalisé (avec AFP).

10:38 - Un autre Ouzbek interpellé

La police fédérale a par ailleurs annoncé hier soir avoir interpellé un autre Ouzbek, Mukhammadzoir Kadirov, 32 ans, pour lequel elle avait émis un avis de recherche dans l'enquête sur l'attentat de New York. Cet homme, qui serait lui aussi radicalisé, vivait dans le même quartier que Sayfullo Saipov, l'auteur présumé de l'attaque de Manhattan. "Kadirov n'est pas considéré comme un suspect et on ne sait pas quel lien il peut avoir [avec Sayfullo Saipov]", ont néanmoins déclaré les autorités. "Il est la seule autre personne à ce jour, à part le suspect Sayfullo Saipov, à être lié à l'attaque."

10:20 - Où en est la procédure contre Sayfullo Saipov ?

Sayfullo Saipov a été transporté en chaise roulante au tribunal hier soir, où deux chefs d'accusation lui ont été signifiés. Si le parquet a souligné que l'enquête était encore loin d'être terminée, l'auteur présumé de l'attentat de New york est d'ores et déjà cité pour violence et destruction de véhicules et soutien à une organisation terroriste étrangère. ces deux chez d'inculpation l'exposent à la prison à perpétuité. Le procureur de Manhattan, Joon Kim, a même évoqué une procédure qui permettrait de requérir la peine de mort. Sayfullo Saipov a ensuite été incarcéré dans une prison new-yorkaise, selon le bureau du procureur.

09:42 - Les premiers interrogatoires de Sayfullo Saipov suggèrent un acte prémédité

Selon les premiers des interrogatoires de Sayfullo Saipov, menés à l'hôpital où il avait été transporté après avoir été blessé lors de son arrestation mardi, le terroriste présumé aurait préparé son attentat pendant des mois. Inspiré par de nombreuses images de propagande de l'EI retrouvées dans ses deux téléphones portables, il préparait son attaque "depuis un an environ" et s'était décidé pour une attaque au camion-bélier il y a deux mois, indique la plainte du procureur. Il a précisé avoir choisi le jour d'Halloween "pour être sûr qu'il y aurait beaucoup de gens dans les rues," ajoute la plainte.

09:39 - Donald Trump veut envoyer Sayfullo Saipov à Guantanamo

Donald Trump a également évoqué la possibilité d'envoyer Sayfullo Saipov à la prison controversée de Guantanamo, dans le sud-est de Cuba, où une quarantaine de personnes sont toujours incarcérés, en marge du droit, à la suite de la longue traque américaine des terroristes après les attentats de 2001. La Maison Blanche a aussi jugé qu'il pourrait être considéré comme un "combattant ennemi", ce qui permettrait potentiellement de limiter les droits de la défense.

09:31 - Trump joue la carte de l'immigration après l'attentat de New York

Alors que les liens du suspect avec l'EI désormais avérés, le président Trump pointé le système d'immigration américain, a demandant l'arrêt immédiat du programme d'octroi de visas - les fameuses Green cards - par loterie, mis en place par ses adversaires démocrates dont Saipov aurait bénéficié. Même s'il semble prouvé que ce dernier s'est radicalisé sur le sol américain, Donald Trump a clairement fait le lien entre terrorisme et immigration, faisant le choix d'en faire un sujet politique. Dans une succession de tweets, Donald Trump a estimé que "le terroriste est venu dans notre pays via ce qu'on appelle le Diversity Visa Lottery Program, la beauté de Chuck Schumer (sénateur du parti démocrate - NDR). [...] Il ne faut plus du système de loterie des démocrates. Nous devons devenir beaucoup plus forts et intelligents", a-t-il écrit.

09:29 - Donald Trump réclame la peine de mort pour Sayfullo Saipov

L'attentat qui a fait huit morts et 12 blessés est le le plus grave survenu à New York depuis septembre 2001. Déjà embourbé dans la crise politique et judiciaire provoquée par l'ingérance russe dans la campagne américaine, le président Donald Trump a réclamé la "peine de mort" pour le suspect. "IL DEVRAIT ETRE CONDAMNE A MORT !", a écrit Donald Trump et lettres capitales sur Twitter après avoir rappelé que Sayfullo Saipov avait montré sa satisfaction après son attentat.

09:25 - Sayfullo Saipov revendique son acte et son allégeance à l'EI

Nous reprenons ce direct consacré à l'attentat de New York. Selon la plainte déposée par le parquet fédéral après des interrogatoires à l'hôpital, où Saipov avait été transporté après avoir été blessé lors de son arrestation mardi, l'homme n'a montré aucun regret après sa virée mortelle, se disant "satisfait de ce qu'il a fait". Il a même revendiqué son allégeance à Daech et a demandé à pouvoir déployer le drapeau noir de l'EI dans sa chambre d'hôpital, selon les enquêteurs (avec AFP).

01/11/17 -  16:27 - La marathon de New York sera bien maintenu

L'attentat de Manhattan n'aura pas eu raison des New Yorkais. Lors d'une nouvelle conférence de presse qui a eu lieu ce mercredi 1er novembre, le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé que le marathon aura bien lieu ce week-end. "Nous allons de l'avant et attendons avec impatience le marathon de dimanche. Il se déroulera comme prévu. [...] Il sera protégé, comme il l'est toujours, et nous allons prendre des mesures de sécurité supplémentaires", a-t-il indiqué.

01/11/17 -  15:42 - Le dernier bilan fait état de huit morts et 11 blessés

Selon le dernier bilan, l'attentat de Manhattan a causé la mort de huit personnes. On dénombre également 11 blessés. Ces victimes sont avant tout l'oeuvre de la course folle de l'auteur présumé des faits et de son pick-up, qui ont fauché de nombreuses personnes en s'invitant sur une piste cyclable. L'homme qui est par la suite sorti de son véhicule avec deux armes n'a en effet pas pu tirer de balles puisqu'il s'agissait d'armes factices. 

01/11/17 -  13:56 - Qui est Sayfullo Saipov, le suspect interpellé après l'attentat de Manhattan ?

L'homme a été rapidement arrêté après être sorti de son véhicule de location mardi. Touché à l'abdomen par les forces de l'ordre, celui qui a tué huit personnes et blessé une douzaine d'autres pendant sa course folle, a été hospitalisé. Selon les dernières informations, son pronostic vital n'est pas engagé. Alors qui est-il ? Prénommé Sayfullo Saipov, selon plusieurs médias américains, cet homme de 29 ans est originaire d'Ouzbékistan. Arrivé en 2010 aux États-Unis, ce chauffeur Uber détenteur d'une carte verte aurait à la fois des attaches en Floride et dans le New Jersey. Dans ce dernier État, il était assez peu connu. Sayfullo Saipov avait cependant déjà eu affaire avec les services de police pour des délits mineurs dans plusieurs États, dont le Missouri. Selon un immigré ouzbek qui le connaissait, le suspect serait marié et père de deux enfants. Les autorités tentent désormais de déterminer comment il est resté aussi longtemps sous les radars et surtout, pourquoi il est soudainement passé à l'acte. 

31/10/17 -  22:28 - Un nouveau bilan fait état de huit morts et 12 blessés

Lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mardi soir, un nouveau bilan provisoire a été donné. On sait désormais qu'il a eu huit morts et 12 blessés. Une enquête est en cours et on devrait en savoir plus au cours de prochaines heures sur ce terrible drame.

EN SAVOIR PLUS


Attentat de Manhattan, le déroulé des faits

Peu après 15 heures (19 heures GMT, soit 21 heures en France), Sayfullo Saipov, un Ouzbek de 29 ans arrivé aux Etats-Unis en 2010, fonce au volant de sa camionnette de location sur une piste cyclable dans le quartier huppé et touristique de TriBeCa, dans le sud-ouest de Manhattan, où les riverains s'apprêtent à fêter Halloween. Il roule sur plus d'un kilomètre, fauchant piétons et cyclistes avant de percuter un bus de ramassage scolaire, forçant l'arrêt de sa course sanglante. Il sort alors de son véhicule, criant "Allah Akbar" ("Dieu est le plus grand", en arabe) et brandissant un pistolet de paint-ball et un pistolet à plomb. Blessé par un policier à l'abdomen, il est interpellé puis emmené dans un hôpital de la ville. Des écrits en arabe mentionnant l'EI ont été retrouvés à proximité du camion par les enquêteurs.

Sayfullo Saipov, l'auteur de l’attentat de New York

Sayfullo Saipov, Ouzbek de 29 ans, a rapidement été désigné comme l'auteur de l'attentat de New York. Arrivé aux Etats-Unis en mars 2010, il résidait légalement aux Etats-Unis, selon la police. Il n'avait jamais fait l'objet d'enquêtes de la police fédérale (FBI) ou de New York, d'après les autorités. Chauffeur de la société Uber, il aurait toutefois été arrêté à deux reprises pour des infractions au code de la route, selon plusieurs médias. Sayfullo Saipov aurait résidé dans l'Ohio et en Floride avant de s'installer à Paterson, dans le New Jersey, une cité de 150 000 habitants connue pour son importante population de confession musulmane. 

Sayfullo Saipov était marié et avait des enfants, selon des médias américains. Il a perpétré son attentat au "nom de l'EI" après "plusieurs semaines" de préparation, a révélé mercredi le chef adjoint de la police de New York, John Miller. Sayfullo Saipov "était lié à l'EI et s'est radicalisé" aux Etats-Unis, avait indiqué plus tôt le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, qui a qualifié le jeune homme de "loup solitaire". Saipov a reconnu être l'auteur des écrits en arabe retrouvés près du camion.

Victimes de l'attentat de New York

La police a confirmé que sur les huit personnes qui ont péri, six étaient des étrangers - cinq Argentins et un Belge - et deux des Américains. La victime Belge était originaire de Roulers, selon Bruxelles, et les Argentins étaient d'anciens camarades d'école qui fêtaient le 30e anniversaire de leur diplôme, originaires de la ville de Rosario. Douze personnes ont aussi été blessées, selon les pompiers : neuf étaient toujours hospitalisées mercredi matin, dont quatre dans un état "critique mais stable", ont-ils précisé.

Autour du même sujet

Annonces Google