Fusillade au Texas : un attentat ? Ce que l'on sait sur la tuerie

Fusillade au Texas : un attentat ? Ce que l'on sait sur la tuerie TEXAS - Nouvelle fusillade au Texas. Un élève du lycée de Santa Fe serait à l'origine de ce drame. Il a été placé en garde à vue et une deuxième personne serait également interrogée. Le dernier bilan fait état de 10 morts et 10 blessés, selon le gouverneur.

[Mis à jour le 18 mai 2018 à 21h19] La fusillade a eu lieu dans un lycée de Santa Fe, au Texas ce vendredi 18 mai 2018, sur les coups de 8 heures, heure locale. Une dizaine de morts serait à déplorer. Le gouverneur du Texas a indiqué lors d'une conférence de presse qu'il y aurait 10 morts et 10 blessés. Un peu plus tôt, CNN évoquait huit élèves et un professeur parmi les victimes. Interrogé par France 2, un jeune homme explique : "On a tous entendu un professeur courir et crier dans le couloir : 'Il y a un gars avec une arme, il y a un gars avec une arme'." Le tireur, mais également une deuxième personne ont été arrêtés. Le premier serait âgé de 17 ans, selon le New York Times. Il a été placé en garde à vue. La seconde personne serait, elle, toujours interrogée selon franceinfo.

Des explosifs et un tireur "assez proche des idées suprémacistes"

Après l'interpellation de la seconde personne, les policiers ont fait une nouvelle découverte. Comme l'a annoncé le chef de la police de Santa Fe (Texas), Walter Braun, des explosifs ont été retrouvés dans l'école et aux alentours. Selon nos confrères de France 2, il s'agirait d'"explosifs cachés dans des tuyaux en fer et des cocottes-minute". 

Lors du 20 heures de France 2, le journaliste Jacques Cardoze en a également dit un peu plus sur la personnalité du tireur de cette nouvelle fusillade. "Il s'agit d'un jeune homme de 17 ans, un élève de ce lycée, prénommé Dimitrios Pagourtzis", explique-t-il, précisant que l'adolescent serait fasciné par la violence. Et le journaliste de France 2 d'ajouter : "La police va désormais essayer de savoir, en fouillant ses ordinateurs, l'endroit où il vivait, s'il a des complicités parce qu'il semble que ce soit quelqu'un assez proche des idées suprémacistes, dans tous les cas, de l'ultra-droite aux États-Unis". Selon un lycéen interrogé par une chaîne locale, l'adolescent aurait été victime d'harcèlement. Le gouverneur de son côté a lui rapporté que le jeune homme aurait utilisé deux armes qui appartiendraient à son père.

Il y a six mois, une autre tuerie endeuillait déjà le Texas

Cette nouvelle fusillade au Texas a eu lieu plus de six mois après une autre tuerie à quelques encablures, à Sutherland Springs, dans le même État. Le dimanche 5 novembre 2017, en fin de matinée, Devin Patrick Kelley, un jeune homme d'une vingtaine d'années, ancien militaire limogé de l'armée, est entré dans la petite église "Baptist Church" de ce hameau du Texas, après avoir ouvert le feu depuis l'extérieur. Dans l'édifice, où des dizaines de personnes s'étaient réunies pour la messe, il a continué à tirer sur la foule avant qu'un habitant se jette sur lui pour lui prendre son fusil d'assaut. Le jeune homme, qui était parvenu à prendre la fuite, sera retrouvé mort dans sa voiture. Le bilan de cette fusillade sera de 26 morts, dont la moitié sont des enfants. La plus jeune victime n'avait que 5 ans. Les motivations de l'auteur de la tuerie au Texas étaient d'ordre "familial", liées à un différend de Devin Patrick Kelley avec sa belle-mère, fidèle de l'église visée.

Article le plus lu : Manifestation du 26 mai : qui défile ? Quel enjeu ? : voir les actualités

Autour du même sujet

Annonces Google