Louvre d'Abu Dhabi : moments de gêne lors de la visite de Macron

LOUVRE ABU DHABI - Retransmission de sa visite du musée interrompue par les autorités, moments de gêne lors du discours... Emmanuel Macron s'est fait remarquer lors de l'inauguration du nouveau Louvre aux Emirats arabes unis ce mercredi.

L'ESSENTIEL - Le Louvre d'Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, a été inauguré ce mercredi 8 novembre, en présence d'Emmanuel Macron. Dix ans après le lancement du projet, voulu par l'ancien président Jacques Chirac, l'ouverture de ce musée, cousin du Louvre parisien, a pris une vraie dimension diplomatique, les autorités françaises ne manquant pas d'insister sur le rapprochement entre l'Hexagone et les Emirats opéré grâce à cette initiative culturelle. Le passage d'Emmanuel Macron a néanmoins été marqué par plusieurs moments de gêne. Une retransmission de la visite du musée, par le chef de l'Etat et d'autres dirigeants, sur le Facebook de l'Elysée, semble avoir été bloquée par les autorités émiriennes. Sur la vidéo, coupée au bout d'une dizaine de minutes, on voit plusieurs personnes demander au caméraman de l'Elysée d'arrêter de filmer. Le discours d'Emmanuel Macron, très offensif contre le terrorisme et l'obscurantisme, a lui bien été diffusé en direct à la télévision et sur Internet. Mais il a lui aussi compté un ou deux passages embarrassants sur Napoléon ou la langue française... Retrouvez ci-dessous les infos clés sur cette inauguration très médiatique.

En images - Le Louvre d'Abu Dhabi en photos

En direct - L'inauguration du musée du Louvre Abu Dhabi

08/11/17 -  23:46 - Emmanuel Macron censuré à Abu Dhabi ? Son discours est bien en ligne

FIN DU DIRECT - Si le Facebook live de la visite d'Emmanuel Macron au Louvre d'Abu Dhabi a rapidement été arrêté, le service d'ordre indiquant à peine huit minutes après le début de la vidéo qu'il n'était plus possible de filmer, l'allocution du président de la République a quant à elle bien été livée. Près de 12 600 personnes ont suivi le discours d'Emmanuel Macron à l'occasion de l'inauguration du musée. Un discours que vous pouvez revoir ci-dessous.

08/11/17 -  22:25 - La vidéo avortée au Louvre d'Abu Dhabi toujours visible sur le Facebook de l'Elysée

La vidéo du Facebook Live avorté d'Emmanuel Macron au sein du musée du Louvre d'Abu Dhabi est toujours visible sur le compte officiel de l'Elysée et sur le compte personnel du chef de l'Etat. Sur cette vidéo (voir ici), à partir de 8,40 minutes environ de live, on peut entrevoir et surtout entendre le service d'ordre demander au caméraman de s'écarter. La séquence se termine par des "no live please" répétés par une voix masculine, puis une femme apparait brièvement à l'écran : "We don't accept devices [...]. You have to leave", lâche-t-elle juste avant la coupure.

La vidéo avortée au Louvre d'Abu Dhabi toujours visible sur le Facebook de l'Elysée - Louvre d'Abu Dhabi ©Facebook Emmanuel Macron

08/11/17 -  21:41 - La retransmission de la visite d'Emmanuel Macron censurée ?

Le président français et son épouse étaient au musée du Louvre Abu Dhabi, mais aucune image ne nous est parvenue. Sur les réseaux sociaux, où circulent généralement des photos et des vidéos assez librement, rien non plus. Il semblerait que les services de sécurité n'aient pas été informés qu'Emmanuel Macron souhaitait mettre en ligne, sur son Facebook officiel, une retransmission de sa visite... Après quelques minutes de diffusion en Facebook live, sa page a été rendue "inaccessible".

08/11/17 -  20:45 - Brigitte Macron aurait-elle dû porter un voile au Louvre d'Abu Dhabi ?

Brigitte Macron était aux côtés de son époux lors de l'inauguration du Louvre d'Abu Dhabi ce mercredi 8 novembre. La première dame ne portait pas de voile. A-t-elle fait fi de la loi ? La question peut en effet se poser aux Émirats arabes unis. Mais comme l'indiquent plusieurs sites à destination des expatriés, les femmes n'ont pas pour obligation de porter le voile si elles ne le souhaitent pas. 

08/11/17 -  20:08 - Napoléon, l'autre moment de gêne du discours d'Emmanuel Macron

Evoquant le "visage de Napoléon", aperçu dans le musée quelques instants plus tôt, Emmanuel Macron s'est lancé dans un récit historique périlleux lors de son discours. Pour lui, Napoléon "fut un homme de conquête, et il a parfois ramené - je pense aux conquêtes d'Egypte -, nombre de grandes oeuvres qu'on peut retrouver au Louvre comme dans d'autres musées français". "C'est d'une autre conquête dont il s'agit aujourd'hui. Celle qui consiste non pas à aller chercher les plus grandes oeuvres de civilisation pour les ramener dans notre pays, mais de permettre ici, dans cet épicentre de tous les combats dont je parlais, de ramener les plus belles oeuvres du monde entier et en particulier, celles qu'abrite aujourd'hui la France, pour les donner à voir",a complété Macron. Un passage embarrassant quand on sait que des oeuvres, comme le Zodiaque de Dendérah, ramenées de la campagne d'Egypte, ont pu crisper nos relations avec Le Caire et plus largement le monde arabe ces dernières années (voir ici à partir de 12:20).

08/11/17 -  19:53 - Quand Macron demande au prince de rétablir le français dans ses programmes scolaires

Dans le discours d'Emmanuel Macron, un moment de gêne a pu être perçu quand le président de la République a demandé au prince Mohammed ben Zayed Al-Nahyane de rétablir le français dans les programmes scolaires arabes. "J'ai un rêve secret, mon cher ami, mon cher prince prince, c'est que le français reprenne sa place dans ton enseignement secondaire et partout dans les écoles publiques. Et j'y prendrai toute ma part pour y aider", a lancé Macron, presque suppliant, avant de vanter une "langue ouverte, de traducteurs". Et Emmanuel Macron de conclure, avec un brin de condescendance, que "le français, c'est la langue de la raison et de la lumière [...]. Pas celle de ceux qui ont colonisé ou décolonisé, mais la langue de la jeunesse, de cette conquête" (voir ici à 15:25).

08/11/17 -  18:10 - Emmanuel Macron prend la parole à Abu Dhabi

Après avoir visité le musée avec l'homme fort des Emirats arabes unis, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, et plusieurs autres dirigeants dont le roi du Maroc Mohammed VI, le Président de la République Emmanuel Macron s'exprime en ce moment même à l'occasion de l'inauguration du Louvre Abu Dhabi. Le chef de l'Etat a d'ores et déjà teinté son discours d'un message très politique, de lutte contre le terrorisme. "Ce Louvre, c'est un message envoyé contre tous les obscurantismes", a lâché Emmanuel Macron, confirmant que le Louvre d'Abu Dhabi était aussi une tête de pont de la France et de sa vision du monde, dans le pays le plus influent du Moyen-Orient.

Louvre Abu Dhabi : des questions sur les conditions de travail

Merveille architecturale et écrin privilégie pour l'exposition d'oeuvres majeures, le Louvre Abu Dhabi fait aussi l'objet d'interrogations sur sa longue construction. Bénédicte Jeannerod, directrice d'Human Rights Watch, rappelle dans Libération que son association a publié un rapport, inquiétant, sur le Louvre de l'île de Saadiyat, "avant d'être interdit d'entrée sur le territoire" en 2014. Dans ce rapport, Human Rights Watch se faisait l'écho de "nombreuses violations commises par les employeurs", comme le non respect de normes de sécurité, de salaires déplorables, mais aussi de "confiscation de passeports", de "conditions de vie et de logement déplorables" et de menaces sur des employés immigrés. La publication de ce rapport, en 2015, avait ému la communauté internationale et poussé les Emirats Arabes Unis à renforcer sa législation pour protéger les travailleurs migrants. Mais des doutes importants subsistent sur la bonne application de ces dernières réformes.

Le Louvre d'Abu Dhabi, au moins 561 millions d'euros

Avec son dôme d'acier comme posé sur la mer, le Louvre d'Abu Dhabi s'impose, il est vrai comme l'une des oeuvres architecturales les plus singulières et emblématique du Moyen-Orient. Entouré d'eau, le musée a des airs de Venise. À l'intérieur, ce qui interpelle en premier est le jeu d'ombres et de lumières obtenu notamment grâce aux 7 850 étoiles qui composent le dôme. Il aura fallu 10 ans pour que ce musée composé de 55 bâtiments voit le jour. Interrogé par France 3, l'architecte français Jean Nouvel explique son idée : "Il y a ce grand dôme, le dôme est utilisé souvent dans les mosquées, dans les lieux spirituels. J'ai voulu aussi que ce musée soit un quartier plutôt qu'un bâtiment et donc il y a une symbolique de la ville arabe, avec ses bâtiments blancs, pudiques, mais beaucoup plus grands que ceux qu'on trouve dans les Medina." Et d'ajouter : "On pourra y accoster en bateau, s'attarder dans ses librairies, y déguster la gastronomie locale, profiter de ce havre de fraîcheur". Le dôme, qui est l'élément central du projet, mesure 565 mètres de circonférence pour un poids total de 7 500 tonnes, soit plus que la tour Eiffel (7 300 tonnes).

Le projet architectural aurait coûté 561 millions d'euros à l'Emirat, comme le rapporte LCI qui se base sur la dernière estimation en date puisque le coût réel est quant à lui gardé secret. À l'origine, son prix ne devait pas excéder les 83 millions d'euros. En cause ? Des retards dans les travaux, mais également dans les financements. Pour la France, c'est en revanche une bonne affaire. Le projet du musée du Louvre d'Abu Dhabi rapportera à terme un milliard d'euros à Paris. Dans un accord signé en 2007, qui s'étale sur 30 ans, l'Agence France-Muséums s'est en effet engagée à apporter son expertise, prêter des oeuvres et organiser des expositions moyennant cette rémunération. Selon France 3, cette somme devrait servir à rénover les installations des musées français.

Mais alors, quel est le rapport avec le Louvre de Paris ? Seul le label "Louvre", que le musée d'Abu Dhabi pourra emprunter pendant 30 ans en échange de 400 millions d'euros (compris dans le milliard d'euros versé aux Français), semble faire le lien entre les deux et pourtant. Parmi les 600 oeuvres qui y seront exposées dès l'ouverture prévue ce samedi 11 novembre, 300 ont été prêtées par le Louvre et d'autres musées français.

© Kamran Jebreili/AP/SIPA

Les chiffres bluffants du musée du Louvre Abu Dhabi

  • 8 : c'est le nombre de strates qui filtrent la lumière du soleil pour créer un effet de "pluie de lumière"
  • 2 : c'est le nombre d'années nécessaires à la seule mise en place du dôme
  • 7 850 : c'est le nombre d'"étoiles" présentes sur la coupole du dôme
  • 13 : c'est en mètres la taille du diamètre des plus grandes étoiles, pour un poids de 1,3 tonne
  • 85 : c'est le nombre de modules extra-larges formant le dôme
  • 50 : c'est en tonnes le poids moyen de chacun des éléments du dôme
  • 180 : c'est en mètres la taille du diamètre de la base du dôme
  • 65 : c'est en mètres la taille de la circonférence du dôme
  • 40 : c'est en mètres le point culminant du dôme au-dessus du niveau de la mer

Article le plus lu : Edouard Philippe : les petits secrets d'un Premier ministre : voir les actualités

Abu Dhabi / Jean Nouvel

Annonces Google