Mali : mort de deux soldats français d'un régiment de Valence

Mali : mort de deux soldats français d'un régiment de Valence Un véhicule blindé de l'armée française est passé sur une mine artisanale ce mercredi. L'explosion a fait deux morts et un blessé.

[Mis à jour le 21 février 2018 à 16h38] L'Agence France Presse rapporte que deux soldats français ont été tué au Mali par l'explosion d'une mine, alors qu'ils étaient en mission près de Gao, dans la région d'Indelimane. Leur véhicule a roulé sur un IED (engin explosif improvisé) ce mercredi matin. Le ministère des Armées a confirmé la mort de deux soldats. Un troisième serait blessé, mais on ignore encore quelle est la nature et la gravité de ses blessures. Les soldats touchés sont au Mali dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane. Selon Ouest-France, les militaires tués appartiennent au premier régiment de spahis de Valence, dans la Drôme.

Conduite par la France et menée en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l'opération Barkhane a été lancée par François Hollande le 1er août 2014. Aujourd'hui, près de 4 000 hommes et femmes sont déployés au Mali pour assurer les missions de l'armée dans le cadre de la lutte contre les groupes armés terroristes. Le ministère des armées précise que cette opération "repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina-Faso".  Elle vise "à soutenir les forces armées des pays partenaires [...] notamment dans le cadre de la force conjointe du G5 Sahel en cours d'opérationnalisation".

Emmanuel Macron réagit

L'Elysée a publié un communiqué officiel ce mercredi après-midi. "C'est avec une très vive émotion que le président de la République a appris la mort en opération de deux militaires du premier régiment de spahis de Valence, tués ce matin au Mali dans l'attaque à l'engin explosif improvisé de leur véhicule blindé. Le Président de la République tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel, poursuit le communiqué de l'Elysée. Il salue leur détermination à poursuivre leur mission qui permet de porter des coups sévères à l'ennemi et tient à leur exprimer son entière confiance". La ministre des Armées a également posté sur Twitter un message pour exprimer sa solidarité avec les familles des victimes.

Article le plus lu : Le père de Meghan Markle fait encore scandale : voir les actualités

Emmanuel Macron

Annonces Google