Amanda Todd : le suicide qui enflamme la toile

Amanda Todd, une jeune canadienne de 15 ans, s'est donné la mort après avoir été harcelée sur le Web. Retour sur un destin qui bouleverse aujourd'hui la toile.

[Mis à jour le 22 octobre à 11h56] Amanda Todd s'est donnée la mort le 10 octobre dernier à son domicile de Coquitlam, près de Vancouver. Cette jeune canadienne, qui n'avait pas encore eu 16 ans, a préféré mettre fin à sa vie plutôt que de continuer à subir le harcèlement dont elle faisait l'objet depuis de longs mois. Et ce suicide bouleverse aujourd'hui le Canada et, plus généralement, de nombreux internautes à travers le monde. Comment a débuté ce fait divers qui a fait le tour de la planète ?

En 2009, alors qu'Amanda est scolarisée en classe de 7e (qui correspondrait à la 5e, en France), elle se rend sur un site de chat vidéo pour rencontrer de nouvelles personnes. Via une webcam, elle répond à la demande d'un internaute de lui montrer sa poitrine. C'est là que débute sa descente aux enfers. La personne avec qui elle est en train de chater lui demande de "lui faire un show". La jeune fille refuse. L'internaute la menace de diffuser l'image de sa poitrine dénudée. Menace qui sera mise à exécution.
Son cyber-harceleur rassemble alors de nombreuses informations sur la jeune fille : le nom de ses amis, de sa famille... La diffusion de sa photo à tous ses proches et ses connaissances plonge Amanda Todd dans des crises de panique et dans la dépression et, plus tard, dans des problèmes de drogue et d'alcool. Sa famille se voit contrainte de déménager, mais la photo ressurgit sur le Web, le maître-chanteur continue d'harceler l'adolescente, de l'intimider. Une page Facebook est créée avec la photo des seins d'Amanda comme photo de profil. Après une aventure avec un élève de son école, qui avait une petite amie, l'adolescente est frappée et jetée à terre en sortant de classe. Toute cette histoire, c'est Amanda Todd elle-même qui l'a racontée, dans une vidéo postée sur Internet (voir ci-dessous).

 Lire aussi : Camille Touchard : une ado parle de suicide, panique sur le Web

Un appel au secours

Dans cet enregistrement de 8 minutes 55, l'ado canadienne retrace sa descente aux enfers à l'aide de petits papiers qu'elle présente à la caméra. Elle raconte le harcèlement, ses angoisses, ses scarifications, sa tentative de suicide. Au départ, cette vidéo n'est vue que par quelques milliers d'internautes. Un peu plus d'un mois après avoir posté cette vidéo, Amanda Todd se suicide. Et son histoire fait la une. Des millions de personnes vont visionner son message sur Youtube. La famille de l'adolescente reçoit de nombreux messages de soutiens et même des dons sur un compte ouvert pour collecter de l'argent pour une association d'aide à des jeunes vivant le même drame qu'Amanda. Au Canada, l'émotion est telle que la chef de gouvernement, Christy Clark, envisage d'ajouter la cyber-intimidation à la liste des délits.
L'affaire ne s'arrête pas là. Le groupe Anonymous, des hackers déjà connus notamment pour leur lutte contre la pédopornographie, décident de se lancer à la recherche de la personne qui a harcelé Amanda Todd. Ces pirates de la toile livrent le nom et l'adresse d'un homme, qui serait à l'origine du cauchemar de l'ado canadienne. Cet homme de 32 ans vivrait également dans la région de Vancouver, fréquenterait des sites pédopornographiques et aurait publié une vidéo d'Amanda sur son site. Mais ce suspect, qui a avoué avoir connu la jeune fille, dément être le coupable, se disant son ami. Le trentenaire a livré le nom d'un autre homme, qu'il décrit comme l'auteur des faits de harcèlement.

Aujourd'hui, près de deux semaines après le suicide de la jeune fille, sur la toile, de nombreux internautes continuent de s'indigner contre le cyber-harcèlement qui a conduit l'adolescente à mettre fin à ses jours. Certains commentateurs postent également des messages de soutien aux Anonymous. Une page retraçant le destin d'Amanda Todd a été créée sur l'encyclopédie libre Wikipédia.

La vidéo d'Amanda Todd:

 

Articles recommandés

Faits divers

Dernière minute