Marburg : l'autre virus tueur qui menace

Marburg : l'autre virus tueur qui menace Cousin d'Ebola, le virus Marburg a déjà fait autant de mort en Ouganda. De quoi inquiéter les autorités déjà préoccupées par la propagation de la fièvre hémorragique.

Le président ougandais, Yoweri Museveni en est arrivé à demander à ses compatriotes de ne plus serrer de mains. Le virus Marburg, cousin proche d'Ebola, a frappé l'Ouganda de manière quasiment aussi forte que la fièvre hémorragique. Ce week-end, il a fait une victime, un membre du personnel hospitalier âgé d'une trentaine d'années. Une centaine de personnes, en contact avec lui, ont été placées sous surveillance et on compterait déjà plusieurs cas suspects parmi eux, présentant des symptômes. Un enfant de 7 ans fait partie des contaminés potentiels.

La maladie à virus de Marburg résulte elle aussi d'une fièvre hémorragique virale. L'OMS l'a classé, comme Ebola, dans la classe des agents pathogènes les plus virulents chez l'homme. Le virus de Marburg se transmet par contact direct et en particulier avec les fluides. Le contact du sang, des selles, de la salive sont source de contagion, tout comme la manipulation d'animaux sauvages ou morts. Comme Ebola, les symptômes de Marburg, quand ils surviennent, sont extrêmement violents : maux de tête importants, très grande faiblesse, fièvre puis hémorragies internes et externes peuvent être rapidement observés. Comme Ebola, l'OMS indique qu'il n'existe aucun vaccin ou traitement.

Article le plus lu - L'hommage de Trump à Aretha Franklin critiqué › Voir les actualités

Annonces Google