Untitled Document
Coups d'éclats
 

En savoir plus

Hugo Chavez
 
Hugo Chavez lors de sa visite en France le 20 novembre 2007.
© M. Klein, Service photo Elysée
 

4 février 1992. Le premier coup d'éclat d'Hugo Chavez est un coup d'Etat. A la tête du "Mouvement révolutionnaire bolivarien" (MBR), il tente pour la première fois, en 1992, de prendre le pouvoir, occupé à l'époque par le président Carlos Andres Perez. Le MBR avait été créé par Hugo Chavez, ancien étudiant en sciences politiques, au sein de l'armée en 1983. C'est-à-dire au moment du 200e anniversaire de la naissance de Simon Bolivar, héros de l'indépendance sud-américaine. Hugo Rafael Chavez Frias, fils d'instituteurs issus des plaines du Sud du Venezuela, a sans doute connu très jeune l'histoire de ce grand révolutionnaire. Il s'est aussi intéressé très tôt à la politique et est un fervent partisan socialiste.


Deux échecs consécutifs

Quand il tente ce coup d'Etat en février 1992, le leader du MBR a 38 ans. Cette première tentative est un échec, mais dans les rues de Caracas, on sait désormais qui est Hugo Chavez. Le leader socialiste est alors emprisonné, mais continue à appeler à l'insurrection. Dès ses premiers mois passés en prison, il enregistre une vidéo dans laquelle il appelle à un nouveau soulèvement. Diffusée massivement, celle-ci aide les partisans de Chavez à organiser un second coup d'Etat, les 26 et 27 novembre 1992. Cette fois, le MBR, dont l'objectif original était de libérer Chavez, parvient à prendre le pouvoir pendant quelques minutes avant d'être à nouveau repoussé. Le futur président du Venezuela passera deux ans en prison.

» Votre avis : Que pensez-vous d'Hugo Chavez ?


Chaine Actualité Envoyer Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Faut-il supprimer les marchés de Noël pour éviter les attentats ?

Tous les sondages

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters